Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 juin 2015 1 29 /06 /juin /2015 07:33
LE GOUVERNEMENT UNISIEN FERME 80 MOSQUEES TANDIS QUE LE LRPS AIDE A CONSTRUIRE DES MOSQUEES !

~~L’ennemi intérieur, la dangereuse cinquième colonne, c’est l’Islam incompatible avec l’identité française et la civilisation européenne car les salafistes ne font qu’appliquer les règles strictes du Coran!!!!

ILs rêvent et nous font rigoler tous ces crétins de BHL , de socialistes et de droit de l’hommistes avec leur démocratie et leur Printemps arabe!

Ben Ali en Tunisie, Sadam Hussein en Irak, le pouvoir actuel en Egypte et en Syrie avaient et ont raison!

Pas de quartier pour les salafistes et les terroristes de l’Islam ! La mort , la guillotine , Cayenne et la prison!

La bataille d’Alger n’a pas été gagnée par ces traitres et connards de droit de l’hommistes et de socialistes , des bisounours aussi inconscients que donneurs de leçon, incompétents et criminels! La Bataille d’Alger a été gagnée, alors que le pouvoir civil avait renoncé, par les courageux paras, les Massu , les Bigeard , les Aussaresses, les Hélie de Saint Marc !

http://www.rtl.be/info/monde/international/attentat-a-sousse-le-gouvernement-tunisien-ferme-80-mosquees-734663.aspx

Attaque sanglante en Tunisie: le gouvernement tunisien ferme 80 mosquées accusées d'inciter à la violence

Agence Belga , publié le 27 juin 2015 à 08h18 | 3334 | 10 réactions Attaque sanglante en Tunisie: le gouvernement tunisien ferme 80 mosquées accusées d'inciter à la violence 427719693 3 Le gouvernement tunisien a décidé samedi de fermer 80 mosquées qui ne sont pas sous le contrôle de l'Etat. Elles seront toutes fermées d'ici une semaine, a annoncé le Premier ministre Habib Essid. Il accuse ces lieux de culte d'inciter à la violence. Habib Essid estime que la lutte contre le terrorisme est un "devoir national". Il appelle les Tunisiens à aider les autorités. Depuis la chute du dictateur Zine el-Abidine Ben Ali en janvier 2011, les groupements radicaux ont gagné en influence dans le pays. Le Premier ministre tunisien a annoncé qu'un "congrès national" pour lutter contre le terrorisme serait organisé en septembre. D'ici là, "un plan exceptionnel pour sécuriser davantage les sites touristiques et archéologiques" sera mis en oeuvre, "en déployant des unités de la sécurité touristique, armées, tout le long du littoral ainsi qu'à l'intérieur des hôtels à partir du 1er juillet", a-t-il ajouté

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2015/06/28/et-si-l-islam-etait-insoluble-par-louis-joseph-delanglade-5647147.html lundi 29 juin 2015

Et si l’Islam était « insoluble » ?

par Louis-Joseph Delanglade M. Valls souhaite, après tant d’autres, avoir un interlocuteur représentant de « l’islam de France », de façon à pouvoir organiser les rapports que l’Etat doit entretenir avec ce dernier. Mais ce n’est pas si simple. Certains évoquent à ce sujet deux précédents : celui de Napoléon qui, en 1806, a pu établir, grâce àla création du Consistoire, un nouveau modus vivendi avec le judaïsme; et celui, plus connu, de la loi de séparation des Eglises et de l’Etat de M. Briand, un siècle plus tard. Mais l’islam, en France, n’est pas le judaïsme, religion très minoritaire et présente depuis toujours dans diverses provinces. Il est encore moins le christianisme dont il n’a pas la légitimité historique et culturelle.

Une « instance de dialogue avec l’islam de France » réunit donc, sous la houlette de M. Cazeneuve, les prétendus représentants des cinq millions (?) de membres de la « deuxième communauté confessionnelle » du pays. On y parle de tout ce qui peut caresser ladite communauté dans le sens du poil - comme la construction projetée de trois cents (!) mosquées. Et pour se garder de toute « stigmatisation », on ne parle pas, surtout pas, de ce qui pourrait la fâcher (radicalisation, provocations, attentats…). Interrogé à ce sujet, le ministère répond benoîtement : « Nous avons estimé que ce serait un mauvais message adressé aux Français et à la communauté musulmane ». A celle-ci, peut-être; à ceux-là, certainement pas. En effet, que MM. Valls et tous les politiciens et idéologues de ce pays le veuillent ou pas, l’islam est ressenti par une majoritéde « Gaulois » comme un corps étranger, inquiétant et dangereux - son émergence massive sur le territoire métropolitain étant trop récente, trop brutale, trop liée à des problèmes de désordre, d’insécurité, de terrorisme.

Mais la faute de M. Valls est d’abord de partir d’un a priori idéologique : la France laïque doit porter le « message » en Europe et dans le monde d'un islam « compatible avec la démocratie et la République ». Quelle naïveté ! il est douteux que l’islam se renie au point d’accepter que la religion, en l’occurrence musulmane, ne soit considérée que comme une simple affaire individuelle de conscience. M. Godard, haut fonctionnaire au ministère de l’Intérieur jusqu’en 2014, montre, dans La question musulmane en France, que l'islam est devenu « un régulateur social sur notre territoire ». M. de Montbrial dénonce, preuves à l’appui, dans Le sursaut ou le chaos « l’état de communautarisation avancé de notre société » qui fragilise la cohésion nationale, la radicalisation de milliers de jeunes Français partis ou en partance pour le jihad et, surtout, le « risque réel » de guerre civile dont nous menacent ces ennemis de leur propre pays. Ce sont moins les individus qui sont en cause que la revendication de l’appartenance à une communautédont les « valeurs » et les finalités ne sont pas tout à fait compatibles avec celles de la France. •

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens