Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 juillet 2015 3 22 /07 /juillet /2015 23:17
NOS ELEVEURS VICTIMES DE L'EMBARGO VERS LA RUSSIE !

~~ http://www.bvoltaire.fr/nicolasgauthier/nos-eleveurs-victimes-de-lembargo-russie,194922?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=85210c850c-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-85210c850c-30425677&mc_cid=85210c850c&mc_eid=58ff097ba7

Nos éleveurs victimes de l’embargo sur la Russie ?

Il y a près d'un quart de siècle, nos éleveurs de poulets se sont retrouvés dans la débine, tout cela parce que de brillants stratèges avaient décrété judicieux de faire la guerre à Bagdad, en 1990, alors que l’Irak ne jurait alors que par la volaille bretonne… Nicolas Gauthier Journaliste, écrivain Quand nous étions plus jeunes, nos camarades communistes avaient pris pour habitude de nous affirmer : « Si tu ne t’intéresses pas à la politique, la politique, elle, s’intéressera à toi. » La maxime vaut toujours pour la géopolitique. Ainsi, l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois qui a récemment fermé ses portes, c’était parce que General Motors, géant américain qui détenait alors 5 % de la traditionnelle firme au lion, nous a obligés à abandonner le marché iranien, le deuxième client à l’étranger de Peugeot… Pis : alors que Téhéran s’apprête à commercer avec le reste du monde, les entreprises françaises, jusque-là les mieux placées, risquent bien de payer les pots cassés de l’incompréhensible intransigeance d’un Laurent Fabius dans les récentes négociations menées avec l’Iran.

Après, on peut toujours prétendre que cela ne nous concerne pas et que nos hommes et femmes politiques seraient mieux inspirés de s’occuper d’affaires plus franco-françaises. Ah bon ? La preuve par nos éleveurs, actuellement au bord d’une nouvelle grande jacquerie. Certes, on ne saurait défendre de manière inconditionnelle des paysans dévoyés qui élèvent des animaux à la chaîne, polluant au passage rivières, plages et paysages. Mais s’ils donnent désormais dans l’élevage aussi intensif qu’industriel, c’est aussi parce que certains technocrates les y ont poussés, à coups de directives européennes et de grasses subventions financées par l’argent des contribuables. Après, évidemment, les racketteurs de la grande distribution, qui les étranglent à la manière ottomane. Petit à petit, centime par centime.

Et puis, nous y revoilà : la géopolitique. À en croire Le Figaro de ce mardi, « l’embargo russe a amplifié à la puissance dix la crise structurelle qui couve depuis des années. Les porcs allemands, qui partaient en Russie, restent en Europe de l’Ouest et ont provoqué la baisse des cours en France. » Tout comme, il y a près d’un quart de siècle, nos éleveurs de poulets se sont retrouvés dans la débine, tout cela parce que de brillants stratèges avaient décrété judicieux de faire la guerre à Bagdad, en 1990, alors que l’Irak ne jurait alors que par la volaille bretonne… Toujours dans le même registre, on s’étonne que les employés de nos chantiers navals n’aient pas encore pris le maquis, puisque désormais promis au chômage par le refus de vente de ces deux bateaux de guerre pourtant vendus en bonne et due forme à cette même Russie…

Nicolas Gauthier

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens