Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2015 6 03 /10 /octobre /2015 15:37
MERKEL, PRIX NOBEL DE LA HONTE DU PLUS GRAND FOSSOYEUR EUROPEEN !

~~ On avait déjà eu le coup médiatique du pauvre petit Aylan sur une plage turque pour attendrir les chaumières !

Nous avons droit maintenant au coup médiatique du Prix Nobel de la Paix pour “Mutti Merkel” !

Quand la réalité dépasse la fiction!

Espérons que Merkel sera même sanctifiée par les droits de l’hommistes, canonisée par le Saint-Père et montera , comme la Sainte Vierge, directement aux Cieux, après son décès!

La ficelle médiatique occidentale décadente et droit de l’hommiste est trop grosse!! Tout est bon pour nous laisser envahir, pour nous faire perdre notre esprit critique, notre identité européenne, et attendrir les crétins irréalistes !

Même Jean Raspail , dans “Le Camp des Saints” , livre fiction prémonitoire, n’avait pas pensé à l’attribution du Prix Nobel de la Paix pour les allumeurs d’incendies , de guerre civile, et les traitres à leur Patrie!

A en rire et à en pleurer en pensant aux prochaines bombes terroristes, aux prochains morts et à toutes les horreurs de la guerre civile qui attendent nos enfants et petits enfants!

Merkel, traitre à son pays et à sa civilisation, qui n’a pas été capable de faire un seul enfant, qui ne prend aucune mesure pour redresser la natalité allemande, en prison et aux enfers !

http://www.bvoltaire.fr/aristideleucate/angela-merkel-aura-prix-nobel-de-paix,209866?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=50ba263c81-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-50ba263c81-30425677&mc_cid=50ba263c81&mc_eid=58ff097ba7

Angela Merkel aura le prix Nobel de la paix ! »

Le prix Nobel, c’est un peu comme le cirque Zavatta : un grand barnum. Aristide Leucate Docteur en droit, journaliste et essayiste La submersion migratoire de l’Europe est une déclaration de guerreL’UDMF, un parti musulman aux élections départementalesQuand nos élus se votent des privilèges 21 SHARESFacebookTwitter Le prix Nobel, c’est un peu comme le cirque Zavatta : un grand barnum où, annuellement, l’on applaudit les prouesses quasi miraculeuses des impétrants, les uns pour avoir trouvé l’anti-accord absolu en littérature, les autres pour avoir mis au jour le énième secret du nombre d’or, et certains pour leur redécouverte, jamais tarie, de la pierre philosophale en économie politique.

Et puis il y a le clou du spectacle mondialisé : le prix Nobel de la paix par lequel le récipiendaire est distingué pour son action en faveur du bien toujours évaluée à l’aune des inaltérables droits de l’homme. Martin Luther King, Obama, Mandela, Mère Teresa ou encore le GIEC (groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat) comptent parmi les nombreux lauréats. Cette prestigieuse cohorte sera-t-elle bientôt rejointe par la chancelière Angela Merkel ? Outre-Rhin, les pronostics vont bon train et agitent frénétiquement le petit landerneau médiatique qui se pâme à cette perspective de canonisation universelle. L’institut Nobel vaut bien, à cet égard, tous les papes du Vatican ! Lire aussi : Merkel devant les ruines de sa politique migratoire « Angela Merkel aura le prix Nobel de la paix », lance, péremptoire, Kristian Berg Harpviken, directeur de l’Institut de recherche sur la paix d’Oslo. La raison ? De même que le Christ appelait à laisser venir à lui les petits enfants, Sœur Angela (au prénom si, décidément, prédestiné) a magnifiquement et généreusement ouvert grand les portes de Brandebourg et de la Prusse tout entière aux « migrants », ces saints innocents de l’humanité martyrisée. La propagande humanitariste joue à plein. Après la photo tronquée du petit Aylan, voici le prix truqué décerné à l’un des plus grands fossoyeurs de la civilisation européenne.

L’institut Nobel ne déroge pas à la vocation qui est la sienne de promouvoir les pires agents dissolvants de l’identité des peuples et des nations, de Wilson à Ferdinand Buisson ou René Cassin à… l’Union européenne (2012). Défendre la paix, oui, mais laquelle ? Car, à l’instar de la liberté ou des « valeurs de la République », autres incantations vides, combien de crimes, de génocides et de guerres commis au nom de ses glorieux étendards ? La Vendée, Dresde, Hiroshima, Sarajevo, l’Irak, la Libye… et aussi Lampedusa, Lesbos, Schengen, autant de fourriers infernaux de ces folles utopies dont la Révolution française est la sinistre matrice. Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois et Angela Merkel peut bien, alors, s’enorgueillir de réaliser le vœu du philosophe de Königsberg qui, dans son Essai philosophique sur la paix perpétuelle (1795), exhortait le « genre humain [à] se rapprocher indéfiniment d’une constitution cosmopolistique ». Ce faisant, Kant reconnaissait le droit apatride qu’« ont tous les hommes de demander aux étrangers d’entrer en société avec eux ; droit fondé sur la possession commune de la surface de la terre, dont la forme sphérique oblige les hommes à se supporter les uns à côté des autres, parce qu’ils ne sauraient s’y disperser à l’infini, et qu’originairement, l’un n’a pas plus de droit que l’autre à une contrée déterminée ». Le nomadisme préhistorique renaissait de ses cendres.

Aristide Leucate

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens