Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 octobre 2015 2 20 /10 /octobre /2015 06:56
MIGRANTS : EN PLUS DE PEGIDA ALLEMAGNE, LE COUP DE CANON ELECTORAL SUISSE !!!

~~ http://metamag.fr/metamag-3279-MIGRANTS---LE-SIGNAL-SUISSE

-Les-Europeens-se-sentent-de-plus-en-plus-helvetes-allemands.

html MIGRANTS : LE SIGNAL SUISSE

Les Européens se sentent de plus en plus helvètes-allemands Jean Bonnevey le 19/10/2015 modifié le 19/10/2015 à 16:39h La Suisse a démocratiquement accentué son ancrage à droite par un vote résolument hostile au laxisme migratoire, un vote anti Merkel. Et pourtant la Suisse non membre de l’Union Européenne est, pour le moment, épargnée par la politique d’accueil et de quotas. Mais c’est comme pour le vote en France des régions agricoles en faveur du Front National, mieux vaut prévenir que guérir. La Suisse par ailleurs fait depuis longtemps l'expérience d’une forte immigration. Le parti l'Union démocratique du centre (UDC), qui mène une ligne politique clairement anti-immigration et anti-Union européenne, a gagné 11 élus, totalisant maintenant 65 représentants au Conseil national (chambre basse du parlement suisse), qui compte 200 sièges. L’immigration, la préservation de l’identité suisse, c’est le terreau sur lequel l’Union Démocratique du Centre a fondé sa marche pour l’instant ininterrompue vers les sommets de la politique suisse. « Rester libre », le slogan de la campagne, a, ces dernières semaines, cédé la place à la lutte contre « le chaos migratoire » que Christoph Blocher a annoncé à chacun de ses meetings électoraux à succès. La stratégie a porté ses fruits. Bien que préservée de toute arrivée massive, à mille lieux de la situation en Allemagne ou en Grèce, la Suisse vit dans la crainte :

« Dans le secret des urnes, la peur de l’immigration l’a emporté sur le sentiment de pitié », affirme Dominique de Buman, vice-président du Parti Démocrate-Chrétien (31 députés dans la chambre sortante). Jamais un parti politique en Suisse n'avait atteint un tel score : 29,5 % des voix. Non seulement l'Union démocratique du centre (UDC) gagne 11 sièges, mais il laisse très loin derrière lui (à plus de 10 %) les autres formations politiques, les socialistes et les libéraux-radicaux. Le parti du milliardaire Christoph Blocher se retrouve ainsi en position de force pour réclamer un deuxième siège au Conseil fédéral (gouvernement) qui se compose de sept membres. Selon un sondage, plus de 40 % des électeurs ont voté en tenant compte des solutions que les partis politiques donnent aux thèmes de l'asile et de l'immigration. Plus précisément, les thèmes de l'asile et des réfugiés, avec 23 %, arrivent en tête, devant immigration (19 %), puis vient l'Union Européenne (13 %). Le parti de Christoph Blocher va pouvoir à présent réclamer à grands cris que la Suisse respecte le vote de 2014 qui réclamait l'instauration de quotas pour les étrangers, y compris pour les ressortissants de l'Union Européenne. L’autre grand rassemblement de droite, le Parti Libéral Radical, améliore sa représentation de 3 sièges, à 33 députés. L’UDC et le PLR pourraient se rapprocher pour imprimer leur marque dans les prochaines années. « Nous avons tous le souhait de préserver notre économie et notre prospérité », affirme le responsable du PLR genevois, Christian Lüscher. Sans parler de l’identité.

«Le vote a été clair», a déclaré le président de l'UDC, Toni Brunner, à la télévision. « Les gens s'inquiètent de l'immigration de masse en Europe ». A bon entendeur salut ! ~~

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens