Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2016 1 04 /01 /janvier /2016 22:02
JUPPE = "FAUX-CUL " IMMIGRATIONNISTE, CENTRISTE, DROIT DE L'HOMMISTE ! TOURNANT "DROITIER" BIDON!

~~ http://www.bvoltaire.fr/pascalcelerier/alain-juppe-tournant-droitier-effort-camarade,229580?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=bedb0f70fd-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-bedb0f70fd-30425677&mc_cid=bedb0f70fd&mc_eid=58ff097ba7

Alain Juppé et son tournant droitier : encore un effort, camarade !

M. Juppé, il ne suffit pas d'esquisser un virage à droite ; il faut ensuite la tenir, sa droite. Pascal Célérier Alain Juppé a vite tourné la page de 2015 et veut s’imposer dans les esprits comme l’inéluctable successeur de M. Hollande.

Son plan média a le mérite de tirer la droite et les Français de la torpeur politique qui règne, en raison de l’union nationale et du front républicain, qui répondent bien mal à toutes les inquiétudes quant à l’avenir de la France. Donc, une interview au JDD, un 20 heures dimanche et la sortie d’un livre de réflexion sur les questions régaliennes, Pour un État fort.

Saluons d’abord l’habileté tactique consistant à occuper le terrain, et surtout là où on ne l’attendait pas : à droite, sur les questions d’identité, de laïcité et d’islam. M. Juppé a estimé qu’il avait suffisamment assuré ses arrières en gagnant le soutien de M. Bayrou et de l’électorat centriste, et de la communauté musulmane avec son imam bordelais M. Oubrou, pour pouvoir s’élancer à la conquête des gros bataillons de la droite, qui sont loin de lui être acquis. Il a aussi jugé qu’il lui faudrait bien toute l’année 2016 pour regagner leur confiance, afin de gagner la primaire, puis la présidentielle.

Si l’on regarde, maintenant, la stratégie qu’il commence à déployer, on ne peut que rester sur sa faim. Accordons tout de même un satisfecit à notre ex-premier de la classe, notamment quand il affirme que « nous avons des racines chrétiennes et nous devons l’assumer ». Mais nous attendons de voir comment M. Juppé compte « assumer » ces racines chrétiennes. Ne faudrait-il pas les inscrire et dans notre Constitution et dans celle de l’Europe, ce que son père politique, M. Chirac, avait justement refusé de faire ? D’autre part, il réduit les valeurs chrétiennes au « respect de l’autre, à l’accueil de l’étranger et à l’amour du prochain ». Très bien, mais de même que M. Onfray avait pris M. Juppé en flagrant délit de méconnaissance du Coran et de certaines sourates meurtrières, nous ne voudrions pas avoir l’insolence de lui rappeler qu’il semble oublier certains passages de l’Évangile qu’il a appris naguère au catéchisme et qui viendraient étoffer son credo.

Ensuite, M. Juppé promeut la création d’un délit d’« entrave à la laïcité », pensant attirer ainsi l’électorat inquiet des exigences récurrentes des musulmans. Tout en se montrant favorable à la présence des crèches dans les mairies, que cherchait à exclure son ami M. Baroin. N’y a-t-il pas inconséquence ? Et, sachant comment la justice utilisera cette nouvelle arme laïciste surtout contre les chrétiens tout en fermant les yeux sur les atteintes à la laïcité venues des rangs de l’islam, on ne peut que s’opposer à cette mesure, qui n’est pas à la hauteur de l’enjeu. Enfin, sur la déchéance de nationalité, M. Juppé a bien raison de pointer du oigt les inconséquences de M. Hollande. Mais si c’est pour purement et simplement abandonner une mesure qu’il juge inefficace, il se trompe et devrait plutôt se demander comment la rendre vraiment efficace

. M. Juppé, il ne suffit pas d’esquisser un virage à droite ; il faut ensuite la tenir, sa droite.

Pascal Célérier

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens