Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 janvier 2016 7 31 /01 /janvier /2016 13:35
LE POUVOIR PS PARLE ET GESTICULE MAIS NE S'ATTAQUE PAS AUX VRAIS PROBLEMES !

~~Les vrais problèmes demeurent sans solutions.

Jean-Jacques Fifre Retraité Ancien directeur administratif et financier dans le privé

Départ de Taubira, retour de Sarkozy, débat sur la déchéance, grève des taxis, primaires… Beaucoup d’agitation médiatique, beaucoup de déclarations et, comme toujours, beaucoup de bruit pour des événements ordinaires. Et les vrais problèmes demeurent sans solutions.

Comme toujours, l’attention reste focalisée sur les effets, au détriment des causes dont seule la reconnaissance pourrait dicter les remèdes. Je vois deux raisons à une légitime inquiétude pouvant être celle du citoyen : Il y a d’abord celle qui touche à la liberté fondamentale de chacun, celle de vivre en sécurité. Celle-ci est menacée sur le territoire national, non seulement par des étrangers en situation irrégulière, mais par d’autres que l’on s’évertue à considérer comme des Français qu’ils ne sont point au fond d’eux-mêmes.

Malgré quelques succès dans le démantèlement des réseaux terroristes, l’inquiétude demeure. Aucune décision essentielle, qui toucherait au Code de la nationalité, au renforcement et à la maîtrise des frontières, au contrôle strict des personnes identifiées menaçantes, n’est envisagée par les pouvoirs publics. Il y a, ensuite, la situation économique de la France que certains réalistes nomment faillite. Celle-ci est manifeste si l’on considère quelques ratios véritablement indicateurs. Il y a le déficit budgétaire de l’État rapporté à ses recettes (29 %) et les 17 % du budget consacrés au remboursement de la dette ; celui de la pression fiscale (57 %) presque sans équivalent ; celui de la dette globale sur les recettes fiscales qui supposerait 25 années de ces dernières pour un remboursement total.

Comment le pourrions-nous puisque, hormis quelques Rafale et quelques Airbus, nous ne vendons presque plus rien ? De manière plus évidente, nous avons 11 % de chômeurs (3 fois plus qu’en Allemagne, 2 fois plus qu’en Angleterre, au Danemark, aux Pays-Bas, en Autriche, 1,5 fois plus qu’en Suède) ; en 2015, la croissance plafonne à 1,1 % contre 1,6 % pour la zone euro, 3,6 % en Espagne et 1,7 % en Allemagne ou 2 % aux Pays-Bas

. Nous comptons 3,8 millions de mal-logés… Faut-il rajouter des chiffres à ceux-là ? Faut-il s’étonner des distorsions entre ces situations et l’inertie qui les fige ? N’ont-elles pas quelque chose de commun ? Ce qui paraît être une incapacité à surmonter les écueils sécuritaires et les incohérences économiques s’explique, en fait, par une volonté de s’inscrire dans une démarche mondialiste qui annihile les frontières et les identités. Or, si cette issue paraît inéluctable, nous choisissons l’asservissement plutôt que l’affirmation de soi pour nous y projeter, et ce n’est pas le meilleur choix. Les décisions ne se prennent pas à l’Élysée, pas plus à Matignon ou au palais Bourbon. Elles sont concoctées par quelques « éminences » dans des lieux « réservés » protégés de la vulgate, puis elles sont mises en œuvre par quelques stipendiés chargés de leur donner un aspect démocratique. Ce choix fait pour nous est-il inéluctable ?

Jean-Jacques Fifre

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens