Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 avril 2016 7 03 /04 /avril /2016 21:13
RAS LE BOL DES IMPOTS SOCIALISTES, DU VOL, DU GASPILLAGE,  DE LA GABEGIE SOCIALISTE !

~~ http://www.bvoltaire.fr/mylenetroszczynski/la-france-degringole-etouffee-par-sa-fiscalite,247345?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=5f4a24b6f4-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-5f4a24b6f4-30425677&mc_cid=5f4a24b6f4&mc_eid=58ff097ba7

La France dégringole, étouffée par sa fiscalité

Aujourd'hui Sans producteurs de richesses, qui financera nos logements sociaux, nos chômeurs, nos retraités, nos hôpitaux, nos écoles ? Mylène Troszczynski Député européen du groupe ENL 257 SHARESFacebookTwitter

Le rapport Gallois de 2012 montrait que la part de notre industrie dans le PIB a été divisée par deux en 30 ans, passant de 24 % en 1980 à 12 % en 2010 (contre 28 à 26 % en Allemagne). Or, l’Allemagne, Singapour ou la Chine démontrent que la puissance d’une industrie fait le niveau de vie. Le tertiaire ? Les pays pauvres vivent des touristes. La livraison de pizzas ou l’aide aux personnes âgées créent peu de richesses. En 10 ans, notre niveau de vie, calculé en PIB par habitant, corrigé en parité pouvoir d’achat, est passé de la 20e place mondiale à la 38e. François Hollande répète que la courbe du chômage va s’inverser et qu’il sent la reprise. Dans quel monde vit-il ? Même avec un euro moins fort, un prix du baril divisé par deux, des taux d’intérêt nuls, la croissance ne repart pas. Les derniers chiffres de l’année 2015 montraient une hausse de 15.800 chômeurs pour la seule catégorie A, en décembre. « Toutes catégories confondues (A, B, C, D et E), le nombre de demandeurs d’emploi s’élève à 6.175.300 en France métropolitaine (6.510.300 dans la France entière), en hausse de 0,5 % sur un mois (+31.900 inscrits) et de 5,1 % sur un an (+297.400) ». Avec les non-inscrits (un million, selon des économistes), nous devons dépasser les 7 millions et demi de chômeurs !

Le ressort de l’économie française est-il cassé ? Trop d’impôts, de charges et de normes. Qui veut investir en France, avec les impôts les plus forts de l’OCDE ? L’ardeur au travail des classes moyennes s’émousse avec l’alourdissement de leurs impôts. Après l’effondrement de notre industrie, c’est au tour de notre agriculture. Le gouvernement a proposé des avances de trésorerie, quand il aurait fallu des baisses de charges et de normes. La FNSEA s’en est contentée. Nos agriculteurs trahis par leurs représentants verront, selon le ministère, 25.000 exploitations fermer d’ici la fin de l’année. Sans producteurs de richesses, qui financera nos logements sociaux, nos chômeurs, nos retraités, nos fonctionnaires, nos hôpitaux, nos écoles ? Qui paiera pour tous les réfugiés, pauvres, qui affluent « par millions » selon Donald Tusk, président du Conseil européen.

Personne, au sein de nos « élites », ne se pose la question. Notre État survit en accumulant des dettes : 2.100 milliards d’euros. Avec toujours plus de dépenses et toujours moins de créations de richesses. Est-ce viable ?

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens