Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2016 5 06 /05 /mai /2016 17:52
LA MARINE DE GUERRE EN MER MEDITERRANEE ET EGEE ! IMMIGRATION ZERO! DES VISAS POUR LES TURCS !

~~ NON A LA TRAHISON DE L’IDENTITE DES PEUPLES, AU DIKTAT, A LA LACHETE DE BRUXELLES ET DE MERKEL !

http://www.bvoltaire.fr/josemeidinger/visas-turcs-le-forcing-de-bruxelles,254954?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=4f6b38fa18-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-4f6b38fa18-30425677&mc_cid=4f6b38fa18&mc_eid=58ff097ba7

Invasion migratoire organisée : 250.000 euros d’amende par « migrant » refusé

Aujourd'hui L’objectif est simple : appliquer de force la mesure de répartition automatique des demandeurs d’asile dans l’Union européenne. Gabriel Robin Juriste SG du Collectif Culture, Libertés et Création du RBM Pour obliger les pays d’Europe à participer à l’invasion organisée du continent, la Commission européenne a proposé d’instaurer une « contribution de solidarité », dans le cadre de la révision du règlement de Dublin, prévoyant une amende de 250.000 euros par « migrant » refusé. L’objectif affiché par l’instance supranationale non élue est simple : appliquer de force la mesure de répartition automatique des demandeurs d’asile dans l’Union européenne. Qui pourra donc refuser ? Par exemple, si la France décidait, demain, de ne pas recevoir son quota de référence de 30.000 « migrants », elle devrait payer une amende de 7,5 milliards d’euros. Colossal. Nul récalcitrant ne sera toléré, tant les pays d’Europe centrale que l’Autriche. Signal a été envoyé aux velléitaires d’accepter le viol de leurs frontières par les cohortes de réfugiés, souvent munis de faux papiers, parfois envoyés par l’État islamique pour commettre des attentats.

La mesure, prise à la va-vite, sans consultation préalable des différents Parlements nationaux des États membres, témoigne de la volonté idéologique de l’Union d’installer durablement des multitudes extra-européennes supplémentaires, sans considération aucune pour l’équilibre identitaire, économique et social des pays concernés. Pis : cette politique ne retiendra pas les candidats potentiels à l’émigration venus du sud, qui seront inévitablement attirés vers une terre promise bientôt condamnée à l’enfer de la récession et à l’atomisation multiculturelle. Peter Szijjártó, chef de la diplomatie magyare, a déclaré que le projet envisagé par la Commission constituait un « chantage ». Un chantage auquel il ne faut surtout pas céder. Il n’est pas excessif de dire que les États membres de l’Union ont été dépossédés de leurs souverainetés politiques.

Qui peut nier que le contrôle des entrées et des sorties d’un territoire national est consubstantiel à la souveraineté ? Personne. Il n’y a donc plus de véritables États-nations en Europe, hors les pays qui refusent de céder aux délires bruxellois.

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens