Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 15:32
SARKOZY,APRES BEZIERS,SE POSITIONNE A DROITE! LE SOCIALISTE PHILIPPOT ET LA CRUCHE MLP, INCAPABLES DE S'OUVRIR, VONT PERDRE !

Raoul Fougax, journaliste ♦

Identité, autorité, souveraineté…Nicolas fait du Marion !

Pour l’ex-chef de l’État, il s’agit de « nommer les choses sans détour. Nommer le réel. Dire que la France est un pays d’empreinte et de tradition chrétiennes (…) L’immigration massive et le communautarisme ont créé une prise de conscience du fait qu’il y avait quelque chose qui ne tournait plus rond en France et si cela ne gêne pas nos prétendus progressistes, cela gêne le peuple», a-t-il affirmé.

Selon lui, «la nouvelle idéologie dominante, avec la tyrannie des minorités qui fait reculer chaque jour la République, a imprégné bien au-delà des rangs politiques de la gauche. Nombreux furent touchés y compris à droite. Elle a frappé subrepticement en chantant la douce mélodie des accommodements raisonnables», a-t-il dénoncé.

Et là, il reprend une expression d’Alain Juppé pour mieux le tacler. L’immigration, l’islam, c’est le talon d’Achille du modéré Juppé. A propos de l’islam, le maire de Bordeaux a demandé il y a quelques jours qu’on ne «tombe pas dans les extrémismes et la stigmatisation systématique. Il existe des accommodements raisonnables».

Les accommodements raisonnables, c’est sans doute la manière pour le maire de Bordeaux de présenter une dhimmitude acceptable, une soumission douce.

Sarkozy est sur la ligne « nous voulons rester ce que nous sommes » celle partagée par une majorité du peuple français. Il est entre De Villiers et Marion. Il fait du Marion comme Mr Jourdain faisait de la prose. Il y aura beaucoup de monde sur le créneau « retour de la nation ». Nicolas Sarkozy n’est pas le plus crédible. Il a déjà là-dessus largement trompé son monde.

Il n’empêche que cela fait peur, notamment à Libération : « Présenté comme « fondateur », le discours s’est caractérisé par sa tonalité populiste et identitaire, se distinguant fort peu de certaines allocutions de Marine Le Pen. Le peuple sarkozien a deux adversaires, comprenait-on au fil de la soirée : de néfastes « élites », frappées de la « maladie du renoncement » et qui pourtant « disent comment penser » et de grouillantes « minorités » : syndicalistes en colère, lycéens bloqueurs ou islamistes radicaux. Ni les uns, ni les autres ne sont le « peuple », qu’il faut tout de même définir. Les choses se font alors plus vagues, Nicolas Sarkozy voguant entre deux registres : l’un d’inspiration buissonienne, convoquant « les landes de granit breton », le « culte des mort »» et « les racines chrétiennes de la Franc », l’autre républicain, promouvant l’adhésion à un projet commun, la « tolérance » et la « fabrique des citoyens »».

Alors que sa double casquette irrite ses rivaux, qui lui reprochent d’utiliser les moyens du parti Les Républicains pour sa candidature encore non déclarée à la primaire de la droite, le président de LR Nicolas Sarkozy a expliqué ce jeudi matin qu’il parlait « en tant que président » de parti et qu’il ne comptait pas changer ni de « méthode » ni de « calendrier « .

Nicolas Sarkozy a d’ores et déjà expliqué qu’il ferait connaître « autour de l’été » 2016 ses intentions. S’il devait être candidat, il devra démissionner de son poste de président des Républicains au plus tard quinze jours avant la date limite de dépôt des candidatures fixée au 9 septembre. Soit avant le 25 août.

L’été sera chaud chez les républicains

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens