Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2016 4 07 /07 /juillet /2016 20:25
COMME EN 2007 LES BANQUES SONT EN TRAIN DE MOURIR ET LES DECIDEURS NE SAVENT PLUS QUOI FAIRE !

Goldman Sachs vend progressivement ses actions BNP!

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-cela-ressemble-de-plus-en-plus-a-2007-david-stockman-.aspx?article=8670019534H11690&redirect=false&contributor=PIECES+OR

Cela ressemble de plus en plus à 2007 (David Stockman)

Pieces Or

Publié le 07 juillet 2016

421 mots - Temps de lecture : 1 - 1 minutes

Article de David Stockman, publié le 6 juillet 2016 sur DailyReckoning.com :

« Presque aux 4 coins de la planète, les bulles financières géantes créées par les banques centrales durant les 2 dernières décennies sont en train de se fissurer. Le dernier exemple en date ? La valeur en chute libre des actions des banques italiennes et européennes ainsi que le gel de fonds immobiliers commerciaux en Grande-Bretagne.

Si cela commence à ressembler à août 2007, c’est parce que nous vivons la même situation. Les démentis des opérateurs de casinos fusent en nombre. Pour en revenir à 2007, les permabulls sortirent en force, en nous vendant il s’agissait « d’un événement unique ». Soit que la tempête avait été provoquée par quelques événements isolés n’ayant aucun impact sur les tendances globales des marchés, notre économie étant supposément solide comme un roc.

Donc, l’effondrement inattendu des fonds hypothécaires de Countrywide Financial et de Bear Stearns n’était que des événements isolés. Les experts nous ont dit : « circulez, il n’y a rien à voir ». Et surtout, continuez d’acheter.

Après avoir atteint un pic de 1550 points le 18 juillet 2007, le S&P 500 a vacillé d’environ 9 % durant la crise d’août. Mais les acheteurs de dip ont continué de se manifester, rassurés par les déclarations des experts. Dès le 9 octobre, l’indice boursier avait remonté jusqu’à son pic d’avant la crise pour ensuite un peu baisser jusqu’à septembre 2008.

Les garanties étaient fausses, bien sûr. Après Lehman les choses ont explosé, les marchés actions se sont ensuite fait massacrer. Dans les 160 jours qui suivirent, le S&P 500 plongea de 50 % supplémentaires. En tout, 10 trillions de dollars de capitalisation boursière s’évaporèrent.

L’ironie suprême du moment présent est que les parmabulls insistent sur le fait qu’il ne faut tirer aucune leçon de la grande crise financière. Tout simplement car toute liquidation d’un actif est désormais considérée comme un événement unique.

Cela n’arrivera plus, nous dit-on. Après tout, les causes majeures ont été rectifiées et les inondations du siècle n’ont jamais lieu à nouveau. À ce titre, on insiste pour nous dire que la situation des banques américaines a été rectifiée, que leur bilan est désormais une forteresse imprenable. Similairement, le marché immobilier a enregistré une reprise saine, et stable sans aucun signe de bulle. Le ratio PE des marchés actions sont soi-disant dans leur moyen historique est complètement garanti par les taux plancher. (…)

Cela ressemble de plus en plus furieusement à août 2007, où que l’on regarde. »

Source : or-argent.eu

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-jeffrey-gundlach---les-banques-sont-en-train-de-mourir-et-les-decideurs-ne-savent-plus-quoi-faire-.aspx?article=8670195718H11690&redirect=false&contributor=PIECES+OR

Jeffrey Gundlach : « Les banques sont en train de mourir et les décideurs ne savent plus quoi faire »

Pieces Or

Publié le 07 juillet 2016

580 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes

« Celui qui panique le premier panique le mieux ». Comme le dit David Stockman, cela ressemble de plus en plus à 2007, lorsque les premiers signes d’implosion du système financier furent ignorés par les éternels optimistes. Si la panique n’est pas encore d’actualité, l’inquiétude et la nervosité gagnent de plus en plus les marchés. Selon Jeffrey Gundlach de DoubleLine Capital, l’or est la meilleure option en ces temps incertains, comme il l’a déclaré à Reuters :

« Jeffrey Gundlach, le CEO de DoubleLine Capital, a déclaré ce mercredi que l’or est le meilleur investissement dans un contexte de craintes concernant l’instabilité de l’Union européenne, la stagnation mondiale persistante ainsi que l’inefficacité des politiques des banques centrales.

« La situation est chaotique, elle semble dangereuse, » a déclaré Gundlach à l’occasion d’une interview téléphonique. « Je ne suis pas vendeur en ce qui concerne l’or ».

Le métal jaune a dépassé son plus haut de 2 ans ce mercredi alors que certaines obligations ont glissé pour atteindre leur taux le plus bas suite au référendum en Grande-Bretagne, poussant les investisseurs à acheter de l’or pour s’assurer contre le risque. L’or pour livraison immédiate (XAU), qui a presque grimpé de 30 % depuis le début de l’année, était en hausse de 0,56 % à 1363 $ l’once à 18:34 (GMT).

Gundlach, qui est un fidèle supporter du métal précieux et qui voit l’or atteindre 1400 $ l’once cette année, estime que le métal jaune et les actions minières sont intéressants par rapport aux obligations gouvernementales, dont les taux ont atteint des niveaux planchers durant les derniers jours. Le rendement de l’obligation américaine à 10 ans s’est élevé, durant la session de mercredi, à 1,393 % après avoir atteint un plus bas record de 1,321 %.

« On voit des gens qui détestaient l’obligation à 10 ans à 2 % qui soudainement l’adorent à 1,38/1,39 %, qui revisite le plus bas historique de ce Treasury », a déclaré Gundlach.

« Si vous achetez aujourd’hui cet actif, je dirais qu’il s’agit d’une très mauvaise décision. C’est le plus mauvais moment de l’histoire pour acheter des obligations américaines à 10 ans. »

Gundlach, qui gère un patrimoine de 100 milliards de dollars pour la société DoubleLine de Los Angeles, estime que l’or est attrayant dans le contexte « d’un système bancaire européen dans un état le rendant bon pour la faillite. »

Il faisait référence à Banca Monte dei Paschi di Siena, la 3e banque italienne qui croule sous les créances douteuses et dont la capitalisation est insuffisante, dont les soucis menacent de se propager ailleurs en Europe. Gundlach a également cité Deutsche Bank AG, dont le titre a de nouveau atteint un plus bas ce mercredi pour voir sa valeur chuter de moitié depuis le début de l’année.

« Les banques sont en train de mourir et les décideurs ne savent plus quoi faire », a déclaré Gundlach. « Lorsque l’action de la Deutsche Bank passera sous la barre des 10 $, vous allez voir les gens commençaient à paniquer, ils vont commencer à dire : quelqu’un doit faire quelque chose ».

L’action Deutsche Bank a chuté de 5,56 % ce mercredi pour atteindre 11,54 dollars. Gundlach, connu à Wall Street sous le surnom du « roi des obligations », est l’un des premiers poids-lourds de l’investissement à recommander l’or en tant qu’assurance contre la crédibilité des grandes banques centrales alors que les pays ne parviennent pas à générer de la croissance. »

Source : or-argent.eu

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens