Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2016 1 01 /08 /août /2016 19:37
6 MOIS AVEC SURSIS POUR UN DEPOSITEUR DE LARDONS! AUCUNE MESURE CONTRE LES FUTURS TERRORISTES FICHES" S "!

http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/six-mois-ferme-pour-jean-philippe-le-deposeur-de-lardons,274759?mc_cid=1c2141a420&mc_eid=58ff097ba7

Six mois ferme requis contre Jean-Philippe, le déposeur de lardons

Aujourd'hui

image: http://cdn.bvoltaire.fr/media/2015/01/Charia-en-France.jpg

Pendant ce temps, l’État laisse libres des individus fichés S qui commettent des attentats à la kalach’, au couteau ou à la hache.

image: http://1.gravatar.com/avatar/af9c064233c2dbca86cb0daf12deb4e4?s=320&d=mm&r=g

Caroline Artus

Ancien chef d'entreprise

SHARES

FacebookTwitter

Là, dans le box des accusés, Jean-Philippe est honteux. Il écoute religieusement les terribles remontrances du président du tribunal et celles du procureur. Promis-juré, il ne recommencera plus. « Il a bien compris qu’il avait été un parfait imbécile. » C’est son avocat qui le dit.

Mais qu’est-ce qu’il lui a pris, aussi, à son âge (38 ans) d’aller rôder du côté de la mosquée de Tomblaine, en Meurthe-et-Moselle, quelques heures après l’attentat de Saint-Étienne-du-Rouvray ? C’est que l’égorgement du père Hamel, ça lui a « tourné la tête », à Jean-Philippe, ça lui a fait énormément de peine. Parce qu’en plus, ça lui a rappelé ses jeunes années, quand il était enfant de chœur. Au départ, sous le coup de l’événement, il s’était dit qu’il allait aller juste « discuter avec l’imam ». Entre hommes civilisés, quoi ! Et puis, les actualités parlant de nouveau du meurtre de l’abbé, le sang de notre charcutier au chômage ne fait qu’un tour : il s’engouffre dans sa C4, et hop ! direction mosquée. Où la femme du président de l’association gérant les lieux le remarque, sur le parking, poussant de grands coups d’accélérateur et lui faisant, avant de partir, le geste du pouce sur la gorge. Pas un tendre, le Jean-Phil ! Pas très fut’-fut’ non plus ! Trois heures plus tard, remonté comme une horloge, à la nuit même pas tombée, il revient commettre son forfait : il glisse quelques lardons dans la boîte aux lettres ! Histoire « de salir quelque chose qui représente la partie extrémiste de la religion musulmane ». Un bon gars, Jean-Philippe. Mais pas pour le tribunal, où il a été jugé en comparution immédiate.

« Ce geste est plus que bête, il est dangereux », tonne le président Haouy. Il n’a pas entendu, Jean-Phil, « tous les responsables de notre pays [indiquer] qu’il était hors de question de donner un caractère religieux à ce meurtre » […] ? Ah bon ? Il n’a pas entendu, le président Haouy, Manuel Valls parler justement de « guerre de religion » ? Passons. Le procureur Richert n’est pas en reste. Selon lui, notre glisseur de lardons a perpétré un acte « grave et porteur de danger potentiel ». Et de le sermonner sur la « discorde », « la rupture de l’unité nationale », tout ça… Jean-Philippe doit impérativement, à l’avenir, s’empêcher de « suréagir » (sic) ! Et, pour faire définitivement passer au pauvre bougre l’envie de commettre un attentat aux lardons, Jean Richert requiert six mois ferme et son maintien en détention… La fin de l’histoire ? Jean-Philippe, qui se dit catholique pratiquant, a écopé de six mois de prison avec sursis. Un mois pour chaque lardon ?

Et, pendant ce temps, l’État laisse libres comme l’air des individus fichés S qui commettent des attentats à la kalach’, au couteau ou à la hache. Cherchez l’erreur !


En savoir plus sur http://www.bvoltaire.fr/carolineartus/six-mois-ferme-pour-jean-philippe-le-deposeur-de-lardons,274759#O45Y1TfWk1Tq0iCJ.99

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens