Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 août 2016 6 13 /08 /août /2016 09:59
POURQUOI BIENTOT UNE CRISE PIRE QU'EN 1929? L'OR VALEUR REFUGE ULTIME !

http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?article=8962900964H11690&redirect=false&contributor=Egon+von+Greyerz.#

Vers un doublement du Dow et une hausse de l’or de 5000% ?

Egon von Greyerz

Matterhorn Asset Management

Publié le 11 août 2016

1418 mots - Temps de lecture : 3 - 5 minutes

0
inShare

0

envoyer

9

commenter

Bienvenue dans le monde merveilleux des illusions. Dans un monde où très peu sont capables de discerner la différence entre réalité et fantaisie. Et peut-être n’existe-t-il aucune différence. Au vu des candidats aux élections présidentielles aux Etats-Unis, tout semble n’être que fantaisie de l’autre côté de l’Atlantique. Il est difficile de prendre le processus électoral et les candidats de cette année au sérieux. Mais tel est le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui. Ayant vu ces dernières semaines de nombreux adolescents courant dans les campagnes européennes à la recherche de Pokémons, je me demande si les candidats présidentiels américains font aussi partie de ce jeu.

Les marchés boursiers globaux sont déphasés

Il semblerait que les marchés soient eux-aussi une illusion. Comment pourrions-nous justifier autrement un Dow supérieur de 63% à son record de 2000, alors que l’Euro Dow 50 a perdu 45% sur la même période, et que les marchés émergents ont perdu 36%, le Brésil et Hong Kong 35%, le Nikkei 25% et Shanghai 49% depuis 2014-15 ? Nous vivons dans une économie globale interconnectée, mais il semblerait qu’il y ait de plus en plus d’illusionnistes de talent aux Etats-Unis, capables de défier toujours plus la réalité. Au vu du rapide déclin des profits des entreprises et des déficits budgétaires et de compte courant accumulés depuis cinquante ans, au vu des 50 millions de personnes qui bénéficient de coupons repas aux Etats-Unis, d’une croissance du PIB américain d’1,2% au deuxième trimestre (qui serait négatif calculé en termes d’inflation réelle) et de la dette totale de plus de 200 trillions de dollars, c’est à se demander ce que les Etats-Unis ont fumé.

Le Dow a terminé le mois de juillet sur un record mensuel historique. Les marchés boursiers en général ont tendance à ignorer complètement la réalité, et les actions américaines vivent sur une autre planète. Le Schiller P/E est désormais de 27 avec une moyenne de 16. Le marché américain est dans une bulle.

Les actions vont perdre 95% contre l’or

Malgré la manipulation de l’or et des actions aurifères, l’or finit toujours par révéler la vérité. Et la vérité, c’est que le marché boursier sur-gonflé des Etats-Unis est sous-performant en termes réels, malgré ses récents records. Depuis décembre 2015, le Dow a perdu 19% en termes réel, c’est-à-dire contre l’or. Ce qui place le ratio Dow : or à 13,6. Le Dow enregistre une tendance baissière de long terme face à l’or depuis 1999, et a perdu 70% en 17 ans. Et son déclin ne s’arrêtera pas là. Il parviendra d’abord à son record historique d’1/1 enregistré en 1980, et passera peut-être à 0,5/1. Cela signifiera-t-il un or à 10.000 dollars et un Dow à 5.000 points, ou le niveau hyperinflationniste du Dow de 40.000 attendu par Martin Armstrong, qui pousserait l’or jusqu’à plus de 80.000 dollars ? Quoi qu’il en soit, le Dow a des chances de perdre au moins 95% contre l’or.

Contre l’or, le Dow a déjà perdu 58% au cours de ces sept derniers mois. Nous aurons des chances de voir l’indice chuter jusqu’à son niveau de 2011 ou plus. Il perdra donc potentiellement 72% supplémentaires contre l’indice HUI.

Une dette globale trente fois supérieure au PIB

Et cette illusion ne s’arrête pas aux marchés boursiers. Le système bancaire tout entier est une illusion plus grande encore. Le système financier s’est retrouvé en banqueroute en 2006, mais les gouvernements et les banques centrales du monde sont parvenus à le sauver en y injectant 25 trillions de dollars et en autorisant les banques à évaluer tous leurs actifs toxiques à maturité plutôt qu’en fonction de leur valeur marché. Et nous voici donc, dix ans plus tard, avec un système financier en pire état qu’en 2006. La dette globale a augmenté exponentiellement depuis cette date, avec une hausse de 65% depuis 140 jusqu’à 230 trillions de dollars. Et ce chiffre n’inclue même pas les passifs non-capitalisés et les produits dérivés qui représentent environ 2 quadrillions de dollars. Nous faisons face à une dette totale de plus de trente fois le PIB global. Mais c’est une fausse comparaison. Disons que si 5% du PIB étaient épargnés annuellement pour réduire la dette, il nous faudrait 6000 ans pour la rembourser intégralement. Peu importe sous quel angle vous observez la situation, le monde est en banqueroute et ne sera jamais en mesure de rembourser sa dette. Et aucune dette ne sera jamais remboursée à un taux supérieur à zéro.

Les tests de stress sont de véritables farces

Les banques globales viennent d’être soumises à un test de stress illusoire. Certains pays comme le Portugal et la Grèce ont naturellement été exclus, puisque leurs banques sont en banqueroute. Les critères ont été établis de telle manière que toutes les banques aient pu passer à l’exception de Monte dei Paschi, en Italie. Puisque le monde entier savait déjà que cette banque était en banqueroute, il lui aurait été impossible de tricher. Mais en dehors de cela, dans notre monde d’illusions, toutes les autres banques apparaissent en bonne santé. Les plus performances étant les banques suédoises, Swedbank et Nordea. C’est particulièrement fascinant, parce qu’il y a quelques semaines, le régulateur suédois, dans un rapport interne, a fait part de son inquiétude face à la sous-capitalisation sévère de Nordea – de l’ordre de 50 à 80 milliards de couronnes suédoises. Son rapport a rapidement été passé sous silence et ignoré par le test de stress.

L’échec du FMI vient d’être exposé par le Bureau indépendant d’évaluation du FMI. FMI signifie Fonds monétaire international, mais Fonds manipulateur international lui conviendrait tout aussi bien. Le FMI est une entité politique qui sert les objectifs politiques de ses grands maîtres. Le récent rapport du Bureau d’évaluation condamne le FMI pour avoir mal jugé le cas de la Grèce. Toutes les projections et actions du fonds ont été un échec total et ont contribué au déclin du pays. En d’autres termes, le rapport confirme que le FMI n’a aucune idée de ce qu’il fait. Il semble plus intéressé par les manipulations politiques que par l’assistance monétaire. Les interventions verbales du FMI en faveur de l’Union européenne à l’occasion du référendum sur le Brexit le confirment.

Partout dans le monde, les banques centrales éprouvent des difficultés à sortir du pétrin qu’elles ont généré. Au Japon, l’Abénomie est un échec total malgré les programmes de création monétaire et les taux négatifs. Avant que l’économie du Japon ne coule dans le Pacifique, nous verrons naître des obligations perpétuelles aux taux négatifs et arriver toujours plus d’Hélicoptère Bens. Le Japon fait tout son possible pour gagner la course des devises jusqu’à zéro, et malgré ses efforts, le yen se renforce face à d’autres devises majeures. Depuis 2015, la Fed fait croire au monde que ses taux d’intérêt grimperont en 2016. Au mois de décembre dernier, alors qu’elle rehaussait ses taux d’intérêt et indiquait de nouvelles hausses dans le courant de 2016, j’ai expliqué pourquoi les taux américains deviendraient en fait négatifs d’ici peu de temps, et peut-être même cette année.

L’or sera la dernière monnaie à se tenir debout

Le dollar est aujourd’hui très malade. Il y a de fortes chances qu’il traverse bientôt une baisse séculière. La devise de référence mondiale est déjà surévaluée, et en raison de l’état de l’économie des Etats-Unis, du niveau de la dette et des déficits budgétaires et de compte courant, il devrait bientôt poursuivre sa course vers sa valeur intrinsèque : zéro. Une course qu’il a entamée il y a cent ans. Il est aujourd’hui évident qu’il sera le premier à parvenir à zéro, ce qui aura un lourd impact sur les marchés boursiers comme sur la dette.

L’or et l’argent seront les principaux bénéficiaires du déclin du dollar. Les investisseurs sur le dollar ont encore le temps de fuir. Mais d’ici peu de temps, des restrictions viendront les en empêcher.

Il est très important de ne pas posséder d’or illusoire ou papier. Votre or doit être physique, et déposé en-dehors du système bancaire fragilisé. Les ETF ne sont pas recommandées. Une majorité des ETF ne possèdent pas suffisamment de métal, quoi qu’ils nous disent. Et ils déposent le métal dont ils disposent auprès de banques, ce qui est loin d’être idéal pour les investisseurs. En plus de cela, la propriété d’ETF est sujette à un risque de contrepartie, puisqu’elle n’est qu’un morceau de papier détenu au sein du système financier. Les métaux physiques, si tant est que vous en disposiez correctement, sont la meilleure assurance contre l’effondrement de notre système financier.

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

les 5 meilleures monnaies en or 15/10/2016 18:16

5 pièces d’or sont à privilégier:

La première est l’eagle US.

Alors que Eagles d’or des États-Unis sont très populaires aux États-Unis, elles ne sont pas aussi communes à l’étranger, d’où une prime assez hautes

L’American Gold Eagle d’une est la pièces de monnaie la plus populaire aux États-Unis. Sur le front de la pièce est une représentation de la Liberté de la célèbre 20 $ pièce d’or (1907-1933) conçu par Augustus Saint-Gaudens.

La 2ème est le Krugerrand sud-africain

Le Krugerrand est une monnaie de 32,77 mm de diamètre et de 2,84 mm d’épaisseur. le poids réel du Krugerrand est 1.0909 onces troy (33,93 g). Il est fabriqué avec un d’alliage d’or a 91,67% d’or pur (22 carats), de sorte que la pièce contient une once troy (31,1035 g) d’or.

La 3ème, la Kangaroo australienne.

Cette série de monnaie-lingots d’or populaire a été introduit par la Monnaie de Perth en 1986 pour rivaliser avec d’autres pièces d’or. La série Australian Kangaroo Gold est disponible en cinq tailles; 1 kilo, 1 oz, 1/2 oz, 1/4 oz et 1/10 oz La pièce d’une once étant le plus populaire auprès des acheteurs de métaux précieux.

La 4e, la Philharmonique autrichienne.

La philharmonique de Vienne, est une pièce de monnaie en or, argent ou platine, produite par la Monnaie autrichienne (Münze Österreich AG). Il est dénommé ainsi d’après l’orchestre Philharmonique de Vienne (Wiener Philharmoniker), qui inspire la conception des deux côtés des pièces de monnaie.

la 5e, la feuille d’érable canadienne.

The Gold Maple Leaf est une pièce d’or canadienne. Elle est produite par la Monnaie royale canadienne de l’or, avec de l’or extrait exclusivement au Canada. C’ est la plus pure pièce d’or sur le marché, avec une pureté de 0.9999 or fin (24 carats). Les pièces de monnaie sont attribués une valeur libératoire de 50 $.

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens