Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2016 2 20 /09 /septembre /2016 11:15
DEHORS L'IMMIGRATIONNISTE DROIT DE L'HOMMISTE  MERE MERKEL! MERKEL MUSS WEG!

Angela-Merkel-prise-de-panique !

~~ Aujourd'hui Madame Merkel n’abandonnera pas du jour au lendemain sa volonté de faire de l’Allemagne une nation multiethnique. Gabriel Robin Juriste SG du Collectif Culture, Libertés et Création du RBM L’Allemagne n’est plus épargnée par le vent contestataire qui souffle en Europe et dans tout l’Occident. Outre-Rhin, Alternative für Deutschland progresse à chaque élection, entraînant un tripartisme inédit qui ressemble furieusement à ce que nous connaissons en France. À une nuance près : les institutions allemandes favorisent la représentation des partis minoritaires, contrairement à la France. Autre chose : la situation en Europe fragilise la situation hégémonique de l’Allemagne, confrontée aux référendums italien et hongrois ou à la possible élection de Norbert Hofer aux élections présidentielles autrichiennes. En toile de fond : la crise migratoire et le terrorisme islamiste ; l’échec de la théorie de l’« économie de la connaissance » qui guide l’Union européenne depuis le début des années 2000. Volontiers considérée comme obstinée, têtue, voire autiste dans sa façon de diriger l’Allemagne,

Angela Merkel a pourtant reconnu des erreurs dans un discours consécutif aux résultats historiquement bas de la CDU aux élections régionales de Berlin : « Si je pouvais, je remonterais le temps de plusieurs années en arrière afin de pouvoir, avec le gouvernement et les autres décideurs, mieux nous préparer à la situation qui nous a pris un peu de court à la fin de l’été 2015. » Angela Merkel se rend bien compte que sa politique d’asile l’a rendue impopulaire alors qu’elle était auparavant adulée par une large majorité de la population. Cette déclaration n’est pourtant pas un reniement de sa politique. L’Allemande assume avoir décidé d’ouvrir ses frontières à plus d’un million d’extra-Européens pour la seule année 2015. « Nous y arriverons ! » disait-elle en août 2015 à propos de l’intégration des « migrants » en Allemagne. Depuis, l’Allemagne a subi des attentats islamistes, des viols de masse qu’elle n’avait plus connus depuis les différentes guerres qui l’ont touchée dans son histoire et des manifestations impressionnantes de « ses » Turcs soutenant Recep Tayyip Erdoğan après le fameux putsch raté…

Certes, madame Merkel ne veut plus utiliser les « formules creuses » que les Allemands commencent à haïr, mais elle n’abandonnera pas du jour au lendemain sa volonté de faire de l’Allemagne une nation multiethnique, multiculturelle et donc multiconflictuelle. Principale propagandiste de l’idée globaliste dans l’Union, Angela Merkel faisait moins de cas des Grecs étouffés par les diverses sanctions décidées par son ministre de l’Économie Sigmar Gabriel. Aux siens, elle privilégie les autres. Elle a d’ailleurs promis de « mieux expliquer sa politique en matière d’intégration », souhaitant continuer à faire de l’Allemagne une terre d’immigration massive.

Ne voit-elle pas les résultats catastrophiques que ces politiques ont eus en France ? Il n’est pas plus possible d’assimiler que d’intégrer des millions d’individus à des communautés nationales différenciées : c’est mathématique. Angela Merkel possède une formation de scientifique, matérialiste formée par le calvinisme et le marxisme-léninisme qui avait cours en ex-Allemagne de l’Est. Comment peut-elle donc s’abandonner à l’idéalisme ?

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens