Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2016 3 16 /11 /novembre /2016 09:07

http://www.bvoltaire.fr/thibautronet/front-republicain-face-a-la-menace-juppe,294254?mc_cid=9132d2ba42&mc_eid=58ff097ba7

 

Front républicain face à la menace Juppé !

 AUJOURD'HUI

 

Ce dimanche, nous élirons probablement le prochain président de la République, que cette perspective nous plaise ou non.

 

Thibaut Ronet

Romancier, écrivain, blogueur

 

 

Ce dimanche, nous élirons probablement le prochain président de la République, que cette perspective nous plaise ou non. Quoi que l’on pense des sondages et de leur formidable capacité à être déjoués, François Hollande est dans les cordes, Manuel Valls est emprisonné dans sa loyauté au chef de l’État comme l’était le capitaine du Titanic à son navire. Marine Le Pen pourra compter sur la formidable arme de destruction massive médiatique pour lui barrer la route façon « front républicain ». Ce front républicain, organisons-le dès aujourd’hui afin de renvoyer les faiseurs d’opinion à leurs appartements haussmanniens.

Oui, si la perspective est aussi agréable que celle d’un cours d’anglais donné par Jean-Pierre Raffarin, nous devrions aller prendre notre part à la primaire du centre et de la droite. Et j’ai mis les mots dans le bon ordre. Une fois n’est pas coutume, passé le constat, j’ose appeler clairement à faire barrage à Alain Juppé. Pas parce qu’il était déjà en politique alors que mes parents envisageaient à peine ma conception. Pas parce que cet homme méprise profondément notre police et gendarmerie, pas parce qu’il est aussi drôle qu’un spectacle de Guy Bedos. Nous devons, simplement, empêcher l’accession à la tête de l’État du frère siamois de François Hollande. Avec Juppé, ce seraient les mêmes inconvénients, mais sans les avantages.

La même politique Bisounours, les mêmes déconnexions avec les réalités de la France et des Français, la même politique généreuse envers les autres au détriment des siens, le même enfermement géopolitique, la même synthèse.

On ne peut pas lui reprocher de ne pas être clair : il ne veut pas cliver, avec lui il n’y a pas d’opposition entre élites et peuple, il n’y a pas de problème avec l’islam, le rapprochement avec la Russie n’est pas une priorité, en tout cas beaucoup moins qu’un rapprochement avec l’UDF et l’UDI, ces pourvoyeurs de Hollande en 2012. Ce même centre qui se voit déjà en pleine distribution de postes de députés, au mépris de la démocratie et de la représentativité. D’une certaine manière, une présidence Juppé serait plus grave, encore, que cinq ans de socialisme.

Nous avons été méprisés pendant cinq ans. Voulons-nous vraiment de cet homme hautain, symbole de l’élite mondialisée à la tête de notre pays en lambeaux ? Certes, le reste du choix n’est guère plus encourageant mais, pour ma part, sortant d’une réserve que je n’ai pas à m’appliquer en tant que citoyen de France comme vous, je jette mon dévolu sur François Fillon. Dans un monde idéal, monsieur Fillon cocherait toutes mes cases idéologiques, ferait preuve de davantage d’ouverture à la droite des Républicains (à la droite, quoi), mais l’idéal étant, à tort où à raison, une notion de gauche, j’embrasse le réel et les convictions constantes du candidat de la Sarthe, son sérieux budgétaire, sécuritaire et géopolitique. Oui, ma position peut sembler surprenante : un éditorialiste, ça commente sans proposer et ça ne se mouille qu’une fois le résultat certain.

C’est parce que je juge la situation grave que je lance ce cri de dépit. Je ne suis affilié à aucun parti, à aucun candidat, je ne brigue aucun poste. J’ai un métier, un vrai métier. De même, j’ai bien conscience que les lecteurs de Boulevard Voltaire ont un haut niveau d’engagement et une forte conscience politique. Aussi, je ne vous ferai pas l’affront, en partageant mon choix à voix haute, de penser que vous êtes une masse compacte attendant patiemment des consignes de qui que ce soit. J’ai, par contre, l’intime conviction qu’il faut barrer la route à un homme, à une idéologie que je juge dangereuse pour le bien de mon pays, des miens, et dans les miens, je place indistinctement tous mes compatriotes.

C’est dès dimanche que votre vote compte. Il s’agit là, sans doute, des 2 € que vous pourrez le mieux dépenser cette année, comme un investissement sur l’avenir…

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens