Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 14:37

http://www.bvoltaire.fr/christianvanneste/presidentielles-attention-cartes-peuvent-etre-rebattues,309714?mc_cid=760a537d95&mc_eid=58ff097ba7

 

Présidentielles : attention, les cartes peuvent être rebattues !

AUJOURD'HUI

 

Plus les jours passent, plus l’élection présidentielle de 2017 apparaît différente de celles qui l’ont précédée.

 

Christian Vanneste

Homme politique


Ancien député UMP, Président du Rassemblement pour la France, Président de La Droite Libre
 

 

 

Plus les jours passent, plus l’élection présidentielle de 2017 apparaît différente de celles qui l’ont précédée. Le PS ne sera sans doute pas le champion de la gauche comme d’habitude. Les militants et les sympathisants sont beaucoup moins nombreux. Cet affaiblissement du parti s’est traduit par des failles dans la tenue du scrutin de la primaire, notamment l’évaluation de la participation.

Les deux candidats retenus ne sont pas différents comme l’étaient Fillon et Juppé, ils sont frontalement opposés. Un seul parti, mais deux gauches irréconciliables ! Si Valls l’emporte, les électeurs de Hamon risquent de lui préférer Mélenchon. Si Hamon gagne, il est probable que les soutiens du Premier ministre iront à la pêche ou rejoindront Macron, par dépit.

Le candidat issu des primaires, qu’il assume le bilan calamiteux du mandat ou dise avoir été un frondeur, ne figurera pas au second tour de l’élection présidentielle. La hausse du chômage en décembre confirme l’inefficacité du pouvoir actuel. Il sera désavoué. Il le sera à l’extrême gauche avec Mélenchon, qui dépassera le candidat du PS. Il le sera à droite. Dès le premier tour de la primaire de la droite et du centre, Fillon a réuni plus de suffrages que le PS n’a rassemblé d’électeurs.

Malheureusement, il n’a pas déclenché une campagne propre à soulever l’enthousiasme.

Les dénégations sur les réformes sociales indispensables, la nomination d’un certain nombre de porte-parole d’une sensibilité différente ont affaibli le message en reconstituant les assemblages de naguère. La désignation de NKM pour le siège que Fillon abandonne est un geste qui rappelle la lamentable ouverture à gauche de Sarkozy.

L’affaire de la rétribution de son épouse sera utilisée pour ternir l’image d’un « Monsieur Propre ».

La victoire de l’ancien Premier ministre est-elle toujours aussi assurée ? Marine Le Pen pourrait arriver en tête au premier tour.

Néanmoins, malgré la normalisation du Front national et avant que ses divisions internes ne soient trop perceptibles, le plafond de verre subsiste. Le rejet qui l’affecte réunit l’ensemble des autres formations politiques et la quasi-totalité des médias. Certains points de son programme, notamment à l’égard de l’euro et de l’Europe, qui ne sont pas forcément les plus mauvais, risquent de soulever la peur du saut dans l’inconnu.

De là à imaginer une mobilisation en faveur de François Fillon du peuple de gauche, il y a de la marge. Fillon l’emportera, mais l’atonie actuelle de sa campagne suggère l’hypothèse d’un succès limité. Les législatives risquent d’en être moins glorieuses pour Les Républicains. Cela rendra l’espoir d’une révolution conservatrice beaucoup plus incertain.

Les sondages indiquent la possibilité d’un autre scénario. Un candidat improbable a été lancé à la manière d’un produit publicitaire avec d’importants moyens financiers et le soutien manifeste de nombreux médias. Ce personnage se dit ni de gauche ni de droite.

Effectivement, ses positions favorables en apparence à l’entreprise le situeraient plutôt à droite, et son progressisme sociétal à gauche. En fait, cette posture correspond à une certaine gauche – celle d’Attali, par exemple.

Il est l’émanation du microcosme politico-médiatique qui détient le pouvoir dans notre pays. C’est un homme de gauche habillé par un grand couturier de la communication, qui poursuit trois objectifs : d’abord, maintenir la France dans le flux mondialiste ; accessoirement, sauver la gauche, en reniant un mandat calamiteux et en faisant oublier qu’il y a joué un rôle de premier plan ; enfin, entraîner une foule séduite par la survenue d’un champion anti-système. Il faut beaucoup de naïveté pour donner dans ce panneau.

Néanmoins, l’hypothèse d’un ralliement de la gauche à sa candidature suggérée par Ségolène Royal n’est pas à exclure. L’idée qu’il puisse figurer au second tour, soit contre Fillon, soit même contre Marine Le Pen, n’est pas éloignée des anticipations actuelles des sondages.

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens