Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 09:06

http://metamag.fr/2017/01/31/hamon-la-chute-finale-de-lutopie-ideologique-socialiste/

 

 

Hamon : la chute finale de l’utopie idéologique socialiste

31 janvier 2017 0 commentaire

 

 

Raoul Fougax ♦

Revenu universel, degré zéro de la démocratie de l’assistanat.

Le succès de Benoit Hamon est la preuve que la gauche est à bout de souffle. Incapable de renoncer à ses utopies idéologiques au profit d’un réalisme de gouvernement. L’électorat socialiste a voté pour la fuite en avant.

Hamon, c’est Mélenchon sans le talent. Cet homme qui a toujours fait carrière dans le parti et la politique est un apparatchik d’un autre temps. Voilà un mot qui mérite qu’on revienne à ses origines et à son sens. Le terme apparatchik est apparu pour désigner, en Union soviétique puis par extension dans les autres régimes communistes, un membre de la nomenklatura, cadre supérieur du gouvernement ou du Parti communiste. Par extension, l’apparatchik est un militant politique permanent, c’est-à-dire qui fait carrière dans son parti, rémunéré ou non, y prend des responsabilités lui permettant d’obtenir des investitures et des mandats électoraux.

Comment un tel parcours peut-il permettre de comprendre quoi que ce soit au monde du travail et au secteur privé ?

Le revenu universel a été plébiscité par une gauche qui pense que l’État doit prendre tout le monde en charge, tous chômeurs et retraités de la fonction publique sans passer par la case travail. Et quand on dit « tous c’est tous », les jeunes sans diplômes, les étrangers sans travail et les immigrés sans papiers….

La démocratie de l’assistanat c’est tout de même l’étape ultime de l’échec complet de l’idéologie socialiste. Incapable de donner du travail à tous, ils n’en donnent plus à personne. C’est une vision de la lutte des classes sans classes par le nivellement par le bas. C’est bien sûr irréalisable. Mais ce qui frappe c’est que le peuple de gauche a voté pour ce candidat de l’impossible. Et plus on savait que c’était impossible plus cela lui profitait.

Benoit Hamon va donc conduire le PS ou ce qu’il en reste vers un désastre électoral

Il est bien évident qu’une partie de la gauche qui aurait préféré Manuel Valls le Sarkozy de gauche, ne va pas rouler pour Hamon. Macron va récupérer une partie du PS hollandais. Ce’ n’est pas forcément pour lui une bonne nouvelle. Car s’il devient le radeau de la méduse de la gauche rejetée par les Français, cela risque de lui coûter vite assez cher. Il le sait et va tenter de limiter le droit d’asile. Pour Fillon, Benoit Hamon est un adversaire caricatural, comme il l’est, lui, pour la gauche.

On s’oriente vers le choc de caricature contre caricature, une droite idéologique contre une gauche idéologique. Tout cela rend donc, à 3 mois du vote, tout pronostic impossible. Surtout que l’affaire Pénélope n’est pas terminée et que Marine n’a pas vraiment commencée sa campagne. Son programme risque de paraître plus mesuré, plus social, plus réaliste que celui de Benoit Hamon et de Fillon. Mais si elle est trop repoussée vers le centre comme un Macron, il n’est pas sûr non plus que cela soit bon pour elle.

Il n’est pas facile d’être candidate anti système quand le système n’est plus ce qu’il était. Le combat contre un Hollande et un Sarkozy aurait été bien plus facile. Quand on y comprend plus rien, tout est possible, surtout hélas le pire.

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens