Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2017 6 25 /03 /mars /2017 15:01

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-le-geant-chinois-de-l-electromenager-midea-se-lance-dans-la-robotique.aspx?article=10623146418H11690&redirect=false&contributor=Charles+Sannat

 

Le géant chinois de l’électroménager Midea se lance dans la robotique

 

Charles Sannat

Insolentiae

Publié le 25 mars 2017

686 mots - Temps de lecture : 1 - 2 minutes

 

( 0 vote, 0/5 )

 

 

 

Rubrique : Actualité de la crise

   
 

Cette information n’est pas anodine. Loin s’en faut ! Cela montre à quel point d’une part la Chine progresse techniquement mais aussi sa stratégie d’achat d’actifs permettant l’acquisition de savoir-faire nouveaux lui donnant l’occasion d’accélérer sa montée en gamme.

C’est désormais l’Allemagne (et c’est un bien) qui va connaître les bienfaits de la mondialisation.

Cela va faire tout drôle à nos amis les Germains qui ont une fâcheuse tendance à prendre tous les autres pour des paresseux et des bons à rien !

GUANGZHOU, 23 mars (Xinhua) — Le géant chinois de l’électroménager Midea, qui est déjà un leader dans le domaine des climatiseurs et des machines à laver, vise désormais une nouvelle industrie, celle de la robotique.

Midea a fait cette annonce lors d’une conférence de stratégie organisée récemment dans la ville chinoise de Guangzhou (sud), quelques jours après son acquisition de l’entreprise allemande de robotique Kuka et du fabricant israélien de contrôleurs pour robots Servotronix.

USINE INTELLIGENTE

Dans le cadre d’un duplex vidéo organisé durant la conférence, Wang Xiaojin, responsable de l’usine de Guangzhou de la division de Midea chargée des climatiseurs, a présenté une « usine intelligente » remplie de bras robotiques et de détecteurs.

« Cette usine peut fabriquer et livrer des produits sous douze jours à compter de la réception de la commande, et suivre l’avancée de celle-ci tout au long du processus », a-t-il indiqué.

« Midea a investi 5 milliards de yuans (725 millions de dollars) dans la construction d’usines intelligentes dans plusieurs villes chinoises avec un total de 1 500 robots », a indiqué Gu Yanmin, vice-président de Midea. « Notre objectif ultime est de construire davantage d’usines intelligentes et d’utiliser davantage de robots dans les usines. »

Midea n’est pas la seule entreprise à mettre l’accent sur l’automatisation. Les autres fabricants d’électroménager, dont Haier, Gree et Galanz, construisent également des usines intelligentes pour améliorer la production et accroître la rapidité de la logistique.

« Kuka aidera Midea à acquérir plus de parts dans le marché des robots à l’avenir », a déclaré le PDG de Kuka, Till Reuter, lors de la conférence.

« Servotronix offrira à Midea la technologie clé du système d’automatisation utilisant des robots », a indiqué le PDG de Servotronix, Ilan Cohen, durant la conférence. « Nous jouissons de riches expériences, et Midea possède un énorme marché mondial. Il existe davantage de domaines dans lesquels nous pouvons coopérer. »

Au cours des huit derniers mois, Midea a acquis 94,55 % de Kuka et 50 % de Servotronix.

UN VASTE MARCHÉ

« L’industrie de l’électroménager en Chine est déjà très concurrentielle. Mais dans le secteur des robots, la situation est totalement différente », a indiqué M. Gu.

« En 2020, la Chine comptera 150 robots pour 10 000 travailleurs, soit quatre fois plus qu’en 2015 », a-t-il expliqué, en citant les projections de la Fédération internationale de robotique.

Le rachat de Kuka pour 30 milliards de yuans marque les progrès de Midea dans le secteur de la robotique. Malgré des controverses, le rachat a reçu le feu vert des régulateurs allemands et américains et est devenu un modèle pour les acquisitions de la Chine à l’étranger.

« Il s’agit d’un accord commercial standard, et le monde verra bientôt les résultats de notre coopération », a-t-il souligné.

Kuka, qui exploite actuellement sa deuxième plus grande usine d’assemblage à Shanghai, souhaitait élargir ses avantages dans les robots automobiles vers d’autres secteurs, alors que Midea souhaitait explorer des marchés autres que le secteur de l’électroménager, selon M. Reuter.

« Midea peut nous ouvrir les portes de la Chine, et nous pouvons aider Midea à accroître l’efficacité de la production », a déclaré M. Reuter. « [Cette situation] est gagnant-gagnant pour Kuka et Midea, et aussi pour la Chine et l’Allemagne. »

La Chine possède le plus grand marché de fabrication intelligente et d’application des robots au monde. Le rapport d’activité du gouvernement présenté lors de la session annuelle de l’Assemblée populaire nationale (APN, parlement chinois) appelle à accélérer l’utilisation des mégadonnées, de l’informatique en nuage et de l’Internet des objets et à se concentrer sur la fabrication intelligente.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens