Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2017 4 23 /03 /mars /2017 17:12

http://www.bvoltaire.fr/gouvernement-cazeneuve-fuite-chenilles-processionnaires/?mc_cid=88cd78a9ac&mc_eid=58ff097ba7

 

Gouvernement

 

Cazeneuve : la fuite des

 

chenilles

 

processio

 

nnaires

AUJOURD'HUI

 

Pour les Français, la question, désormais, c’est comment éviter que ces chenilles processionnaires hollandaises ne montent dans le prochain gouvernement.

 

Pascal Célérier

 

 

Ce devait être le gouvernement d’une fin digne pour un Président empêché, déchu, mis sur la touche par ses frondeurs, son parti et même son plus bel héritier. Le dernier carré des fidèles, les hollandais historiques : Cazeneuve, Le Drian, Le Roux… Trois petits mois à tenir pour finir dans la dignité, pour effacer l’image d’un drôle de quinquennat. Peine perdue, cette belle photo pour l’Histoire restera à l’image de l’œuvre entière du Président Hollande : ratée.

Avec le départ du ministre de l’Intérieur Le Roux, évacué en une journée là où il fallut trois mois pour se défaire de Cahuzac en 2013, toute la boue Fillon, savamment remuée depuis deux mois par notre gouvernement en phase terminale, rejaillit sur ce hollandais qui était sur le point de rejoindre M. Macron. Macron a eu chaud : un jour de plus et les « turpitudes » (dixit Le Roux sur Fillon) du ministre déchu allait le salir à lui.

Donc, notre Président a appliqué sa bonne vieille méthode : replâtrer un gouvernement en ruine en nommant un ministre de l’Intérieur tout neuf, tout jeune, spécialisé justement dans les remplacements de dernière minute des socialistes à problèmes : souvenez-vous, le remplaçant de Thévenoud en 2014, c’était lui, déjà ! On comprend qu’il se soit spécialisé sur ce créneau porteur : il est élu du même département que M. Cahuzac : là aussi, il a fallu replâtrer le PS local ; il sait de quoi il retourne… Matthias Fekl, c’est la rustine hollandaise : allez, plus que quarante jours à tenir et ce sera bon !

En fait, pas si sûr, car le bateau Cazeneuve prend l’eau de toutes parts.

Il y a les deux pom-pom girls qui ont rejoint Hamon pour ses meetings (et la solidité d’une investiture estampillée Solférino) : Najat et Christiane. Mais surtout, le gros des troupes, conduites par Le Drian, se range derrière Macron, qui aura lui aussi sa pom-pom verte : Barbara Pompili, dont le passage au gouvernement (à quel poste, au fait ?) vous avait peut-être échappé. Et bien d’autres vont suivre, comme des chenilles processionnaires. Pas sûr qu’à En Marche ! on apprécie ces arrivées massives de migrants hollandais toujours en quête de postes…

Le gouvernement, quand il se réunit, est donc plein de places… vides ! Ils ont tous autre chose à faire que gouverner ce pauvre pays qui s’en sortira bien sans eux (ce qui n’est pas faux !) : seize ministres sont candidats aux législatives, et ils ne voient pas l’intérêt qu’il y a à se réunir pour expédier les affaires courantes… Disaient-ils cela quand ils grattaient à la porte de l’Élysée ou de Matignon pour obtenir leur poste ?

Mais s’il n’en reste qu’un, fidèle, au travail, pour tenir à bout de bras le drapeau du sérieux socialo-hollandais auquel plus personne ne croit, c’est M. Cazeneuve. Pas tendre avec Hamon, qu’il soutient a minima, il a des mots assassins pour Macron, paraît-il.

Mais, pour les Français, la question, désormais, c’est comment éviter que ces chenilles processionnaires hollandaises ne montent dans le prochain gouvernement. Et visiblement, ce n’est pas en votant Macron qu’on s’en débarrassera

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens