Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2017 5 02 /06 /juin /2017 15:56

http://www.bvoltaire.fr/on-ne-doperation-mains-propres-mains-sales/?mc_cid=7f666bd251&mc_eid=58ff097ba7

 

On ne fait pas d’opération « mains propres » avec des mains sales

Aujourd'hui

Shutterstock

Il faut être absolument irréprochable, quand on veut jouer au Père la Vertu.

Philippe Kerlouan

 

Il faut être absolument irréprochable quand on veut jouer au Père la Vertu. François Fillon l’a appris à ses dépens. Même si l’on peut penser que les accusations lancées contre lui pendant la campagne présidentielle furent largement instrumentalisées, comme l’arroseur arrosé, il reçut le contrecoup des coups qu’il avait lui-même portés.

Mais que dire d’un Président et de son équipe qui se sont placés sous le signe de l’intégrité morale ? Qui ont voulu que le premier chantier du gouvernement soit l’élaboration d’une loi de moralisation de la vie publique ? Voici que des affaires, avant même que le projet de loi soit présenté au Conseil des ministres, viennent toucher La République en marche.

Il y a, bien sûr, Richard Ferrand, un des premiers compagnons de route d’Emmanuel Macron, fidèle parmi les fidèles, qui se voit accusé par la presse de conflit d’intérêts et de favoritisme familial. On apprend, ce matin, que le parquet de Brest a finalement décidé d’ouvrir une enquête préliminaire. Interrogé sur cette affaire lors de sa conférence de presse, François Bayrou a refusé de la commenter, rappelant que, selon l’article 30 du Code de procédure pénale, « il ne peut adresser [aux magistrats du ministère public] aucune instruction dans des affaires individuelles ».

Comme si cette affaire ne suffisait pas, ce sont plusieurs candidats LREM, investis pour les législatives, qui se voient pointés du doigt et livrés en pâture à l’opinion. Il faut reconnaître que, lorsque l’on veut renouveler l’Assemblée nationale, quelques brebis galeuses, en dépit des contrôles, peuvent s’insérer dans le troupeau.

Chaque jour vient donc apporter son lot d’annonces : une candidate de Seine-Saint-Denis est accusée par Mediapart d’avoir été une marchande de sommeil ; le suppléant d’une candidate de Marseille se voit reprocher un dérapage verbal contre Patrick Mennucci, rapporté par une auditrice de France Inter.

Ajoutons une candidate du Nord, qui aurait été condamnée en mars 2011 pour faux et usage de faux ; un autre, qui a vu son investiture suspendue pour avoir subi une peine d’inéligibilité en 2003 ; une autre qui profiterait de son congé maladie pour faire campagne… On pourrait multiplier les exemples, comme cette candidate de l’Eure qui aurait – crime suprême ! – sollicité le FN en 2014 pour figurer sur ses listes aux élections régionales.

Quant à Marielle de Sarnez, proche de François Bayrou et ministre du gouvernement, elle fait l’objet d’une enquête préliminaire, ainsi que dix-huit autres députés européens, pour « abus de confiance » portant sur des soupçons d’emplois fictifs d’assistants parlementaires


Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens