Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 08:57
CAZENEUVE, MINISTRE DE L'INVASION, DE L'ISLAMISATION, DE L'OCCUPATION !

http://www.polemia.com/invasion-migratoire-le-temps-de-la-dissidence-et-de-la-resistance-est-venu/?utm_source=La+Lettre+de+Pol%C3%A9mia&utm_campaign=14f8e7012f-lettre_de_polemia&utm_medium=email&utm_term=0_e536e3990e-14f8e7012f-55412265

~~ Polémia Polémia sur Facebook Polémia sur Twitter Polémia sur Youtube Flux rss Nous écrire Politique Société Europe Économie Géopolitique Médiathèque La boutique Articles Accueil / Articles /

Invasion migratoire : le temps de la dissidence et de la résistance est venu

Clandestins Calais Invasion migratoire : le temps de la dissidence et de la résistance est venu 23 septembre 2016 | Polémia Email Print Friendly Intervention de Jean-Yves Le Gallou, le 23 septembre 2016, Place du Trocadéro pour le lancement de l’opération « Sauvons la France » par Riposte laïque. ♦

Pour la première fois depuis deux siècles la sécurité sur les routes n’est plus assurée : à Calais les routes et les autoroutes sont coupées, des automobilistes sont délibérément accidentés ou blessés. Et les auteurs de ces actes de piraterie sont laissés en liberté et relâchés quand ils sont arrêtés. Pour la première fois depuis quarante ans des étrangers délinquants clandestins se voient reconnaître – par le seul fait qu’ils sont délinquants et clandestins – des droits au séjour et au logement. 10 000 clandestins de Calais vont être répartis sur l’ensemble de la France. Et ils seront remplacés à Calais par de nouveaux clandestins. La preuve ? Au moment où le gouvernement prétend démanteler la jungle de Calais, il fait ériger un mur entre l’autoroute et cette jungle qui est donc appelé à perdurer ! Trocadero Trocadero Bernard Cazeneuve n’est pas ministre de l’Intérieur de la République, il est ministre de l’invasion, de l’islamisation et de l’occupation de la France. Il envoie tous les jours aux préfets des consignes leur enjoignant prioritairement de trouver des logements pour des étrangers clandestins, c’est-à-dire pour des délinquants, c’est-à-dire pour des envahisseurs. Un préfet nommé par Cazeneuve, c’est un homme qui réunit ses collaborateurs dans une salle qui porte le nom de Jean Moulin mais qui travaille dans le même esprit que Maurice Papon en 1943. Les plus zélés des préfets mériteraient des Papons d’Or

! Alors que faut-il faire ? Se souvenir, comme le rappelait le général De Gaulle, que « la France vient du fond des âges » et qu’elle n’a pas à se laisser submerger. Se rappeler que si l’Etat a contribué à faire la France, aujourd’hui il la défait. Et, puisque l’Etat défait la France, il faut le contester. Le temps de la dissidence et de la résistance est venu. J’appelle les fonctionnaires des préfectures et des directions départementales et régionales de l’Etat, comme les policiers et les gendarmes, à cesser de collaborer à l’invasion de leur propre pays. Je les invite à dévoiler aux citoyens, aux élus locaux, aux médias alternatifs les projets d’installation de migrants sur le territoire. Qu’ils trouvent les moyens les plus appropriés pour faire sortir les informations ! Y compris par les messageries cryptées, comme Télégram ou Signal, qui ne doivent pas seulement servir aux djihadistes mais aussi aux Résistants. Un Papon d’Or pour le préfet des Yvelines ?

Quant à vous, chers amis, n’attendez pas je ne sais quel grand soir – électoral ou non – c’est maintenant qu’il faut vous mobiliser.

Il faut vous mobiliser pour des actions locales

. – C’est localement qu’il faut s’opposer aux associations immigrationnistes. – C’est localement qu’il faut s’opposer aux constructions de mosquées.

– C’est localement qu’il faut s’opposer au halal, dans les cantines, dans les restaurants d’entreprise, dans les grandes surfaces commerciales.

– C’est localement qu’il faut faire savoir aux femmes bâchées et aux barbus en djellabas qu’ils n’ont pas leur place en France

. – C’est localement qu’il faut s’opposer à l’implantation de centres d’accueil de clandestins. Et là, chers amis, vous allez avoir du boulot ! Beaucoup de boulot ! Cazeneuve a menti en affirmant que l’Ile-de-France ne serait pas concernée par l’accueil de clandestins.

Sachez-le : le préfet des Yvelines fait du zèle, il veut son Papon d’Or : il a promis à Cazeneuve de trouver 400 places pour les clandestins… dans un premier temps. Il a déjà proposé deux sites à Rocquencourt et à Louveciennes, et s’apprête à y faire poser les premiers algécos. Les maires s’opposent mais parlent de « migrants » alors que ce sont des clandestins, principalement des jeunes hommes africains, délinquants du séjour, squattant Calais ou la jungle de Barbès. Il faut réagir vite et fort. Très vite et très fort

. Il y aura dès demain, à l’appel de Versailles Familles Avenir, une grande marche de protestation de la mairie à la préfecture.

Rendez-vous demain à 15 heures devant la mairie de Versailles pour aller dire votre colère au petit Papon de la préfecture !

N’oubliez pas que la seule région de France qui est épargnée par la répartition des clandestins sur tout le territoire national c’est la Corse. Parce que les Corses à Ajaccio comme à Sisco ont pris leur destin en main.

Sans l’Etat et même contre l’Etat. Prenons exemple sur l’île de Beauté, réagissons, prenons notre destin en main ! Résistons avant qu’il ne soit trop tard ! Dès demain !

Jean-Yves Le Gallou 23/09/2016 Jean-Yves Le Gallou, haut fonctionnaire, intellectuel, homme politique, co-fondateur du club de l’horloge, fondateur et président de la fondation Polémia. Image : Clandestins à Calais

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 07:44
FAIRE LA GUERRE TOTALE AU TERRORISME EN LES ABATTANT  SANS PITIE ET SANS AVOCATS COMME DES CHIENS !

http://www.bvoltaire.fr/manuelgomez/la-guerre-doit-etre-totale-sinon-elle-sera-perdue,284761?mc_cid=3e2179302a&mc_eid=58ff097ba7

~~ La guerre doit être totale, sinon elle sera perdue

Aujourd'hui C’est la débandade au sein des groupes combattants de Daech. Manuel Gomez Ecrivain Dans l’attente de l’offensive qui se prépare pour reconquérir Mossoul, dès que le massacre qui frappe Alep, où la population sert de bouclier humain aux djihadistes, sera accompli, c’est la débandade au sein des groupes combattants de Daech. Mais il s’agit d’une désertion bien organisée : les Maghrébins qui quittent la Syrie et l’Irak le font avec des ordres bien précis : 1) Provoquer la panique dans tous les pays du nord de l’Afrique : Égypte, Tunisie, Algérie, Tchad, Niger et même au Maroc, en conflit ouvert, et de plus en plus brûlant, avec les « Sahraouis ». 2) S’infiltrer parmi les migrants afin de pénétrer en Europe et perpétrer des attentats multiples de toutes sortes. En Libye, dans un premier temps, nombreux rejoignent les villes de Syrte, Ajdabiya, Sabratha, Derna et même Tripoli, afin de prêter main-forte aux groupuscules qui poursuivent désespérément le combat. Ils rentrent dans la clandestinité et s’infiltrent dans les cellules dormantes, notamment en Europe et plus particulièrement en France et en Belgique.

Le politologue libyen Ezzedine Aguil met en garde : « La lutte contre le terrorisme fait désormais partie du quotidien des citoyens de tous les pays concernés. On sait qu’il y a des milliers de cellules dormantes dans le monde. Il faut donc s’adapter et se protéger avec de nouvelles procédures d’alerte. La lutte contre le terrorisme ne peut réussir qu’avec l’appui des citoyens. » Il ajoute : « Face à ces bombes à retardement, il ne faut pas baisser les bras car c’est un danger continu auquel il faudra prêter une très grande attention. Le risque terroriste fait également partie du quotidien de chaque pays. » Le ministre de la Défense de Tunisie, Farhat Horchani, a déclaré, lors de la conférence sécuritaire de Paris, le 6 septembre dernier : « Le nombre de Tunisiens dans les rangs de Daech, en Libye, est de l’ordre d’un millier environ et ils constituent une menace sérieuse pour la Tunisie. Certains rentreront au pays mais d’autres se dirigeront vers le sud et l’ouest, notamment les binationaux franco-tunisiens. »

Il termine en précisant que « les pays gèrent la question du terrorisme au jour le jour, alors que la guerre doit être totale. Si le terrorisme n’est traité que sur le plan sécuritaire et militaire, la guerre sera perdue. Le terrorisme, c’est une pensée, une culture, qui se forge dans l’esprit des jeunes. Il faut créer un autre type de discours religieux car il est impératif d’inculquer à ces jeunes que l’islam, ce n’est pas ça, sinon nous aurons, dans quelques années, un monstre encore plus dangereux que Daech. »

Tous les pays sont donc appelés à établir une stratégie de guerre totale contre ce fléau. Les pays du Maghreb n’hésitent pas à abattre les terroristes qui tentent de pénétrer chez eux sans se poser des questions sur les valeurs ou les droits de l’homme.

Ces questions, nos gouvernants doivent se les poser. Elles s’imposent à nous. Alors, ne nous faisons pas d’illusions : sans mesures plus radicales, cette guerre, nous la perdrons !

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 07:36
TOUT SAUF LA CATASTROPHE MODEREE  DROIT DE L'HOMMISTE JUPPE !

http://www.bvoltaire.fr/christinecelerier/attention-juppe-est-violemment-modere,284749?mc_cid=3e2179302a&mc_eid=58ff097ba7

~~ Attention : Juppé est violemment modéré !

Aujourd'hui L’expression peut rappeler le slogan de Mitterrand en 1981. « La force tranquille », à tort ou à raison, rassurait. Christine Célérier Professeur de Lettres « Je ne veux pas me présenter en prophète de malheur et dire aux Français qu’avec moi, demain sera pire qu’aujourd’hui », déclare Alain Juppé. Ce lauréat du concours général en latin et grec ancien ne peut pourtant pas ignorer que Cassandre disait vrai en prédisant la chute de Troie. Et, de fait, s’il semble difficile de faire pire que notre actuel Président, on peut douter de la capacité de M. Juppé à redresser la barre pour sauver la France du naufrage.

Dans un entretien à La Vie, il s’est lui-même défini comme « violemment modéré ». L’expression peut rappeler le slogan de Mitterrand en 1981. « La force tranquille », à tort ou à raison, rassurait. Elle évoquait une autorité naturelle, capable de maintenir la puissance extérieure du pays, comme l’ordre intérieur et la paix sociale. Alain Juppé, lui, a la modération violente… Langue de bois, son audacieux oxymore inquiète plus qu’il ne rassure. Il semble, surtout, révéler les tiraillements d’un candidat sans convictions qui voudrait bien faire croire qu’il en a. Face à des adversaires autrement plus énergiques et déterminés que lui, l’adverbe « violemment » cherche manifestement à masquer sa tiédeur. Mais, comme Alain Juppé se pose en candidat du « rassemblement » des Français – surtout dans les urnes -, il a choisi de rester « modéré » et n’a garde d’afficher des positions trop fermes sur des sujets sensibles. Ainsi, les « trois grandes causes nationales qu’il portera pendant sa campagne [sont] l’égalité femme-homme, […] la sauvegarde de la planète et la révolution numérique ». Par ordre d’intérêt croissant, sans doute.

Et l’islam ? Il consent à reconnaître du bout des lèvres, devant ses comités de soutien féminins, que, concernant l’égalité des sexes, « il y a un travail particulier à faire dans le monde musulman » (sic). Mais traite de « fous » ceux qui veulent débattre un peu vivement des questions de l’islam et de la laïcité. C’est qu’il voit là « un risque de guerre civile », comme si la politique de l’autruche sur ces sujets n’était pas infiniment plus risquée. En fait, il a beau se réclamer de Montesquieu pour expliquer que « la modération n’est pas la recherche de la facilité ou de la solution moyenne », tout ce qu’il dit donne précisément l’impression qu’il essaie d’être le plus consensuel possible, mais ne pense rien sur rien.

Parfois au point d’en devenir ridicule, quand il assène doctement des évidences (« on n’est pas tous pareils », en réponse à la saillie de Sarkozy sur nos ancêtres les Gaulois ou « les hommes et les femmes, c’est pas pareil » lorsqu’il évoque la théorie du genre) et profère des absurdités comme « je me qualifie de catholique agnostique ». Mais, soyons honnête, il lui arrive aussi de se montrer plus subtil : « Il ne s’agit pas de faire des menus halal […] mais d’offrir aux enfants des menus divers ». Ou l’art de noyer le poisson (celui qu’on cherche en vain à la cantine le vendredi). Finalement, tout est dans ce tweet en forme de CV : « […] j’ai fait dix ans d’enfant de chœur. Auj, je suis en recherche. »

Bref, aujourd’hui, il a passé l’âge de servir la messe, mais ferait bien cinq ans de président de la République. Il faudrait se faire violence pour voter pour ce sacré modéré…

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 07:25
PAR BELZEBUTH QUAND LE PEUPLE FRANCAIS VA T IL SE REVEILLER ET DESCENDRE EN MASSE  DANS LA RUE POUR IMPOSER LE BON SENS POPULAIRE !

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2016/09/25/mensonges-et-politique-5852474.html

~~Synthèse nationale » lundi, 26 septembre 2016

Mensonges et politique sarkohollande-

3d7ebef609ae8ec2f9d8d898f6400380.jpg Bernard Plouvier

Qui n’a pas entendu la scie italienne, popularisée et adaptée à diverses sauces sur toute la planète : « Toutes les femmes sont des p…, sauf ma mère qui est une sainte » ? C’est à peu près la même chose que l’on perçoit, en tous pays, à chaque époque électorale : tous les politiciens sont des menteurs [variantes : des canailles financières, voire des crapules perverses], sauf celui que je soutiens. Lorsque le sentiment l’emporte sur la froide raison, l’on accepte volontairement une vision sélective des personnages et une approche manichéenne de leur propagande : vérité de son bord, erreur ou malhonnêteté chez les adversaires.

Cela débouche automatiquement sur le fanatisme, puisque celui qui détient « La Vérité » se sent investi de la mission de l’imposer à autrui. Pour ce faire tout est permis, du mensonge à la violence. Les individus fiers de leur appartenance à une Nation et qui se sentent solidaires de son histoire sont présentés comme des « fascistes » et les marxistes comme des héros idéalistes, tout au plus un peu maladroits ou excités, de la promotion du monde ouvrier et paysan. Ceux qui combattent l’immigration-invasion, par des Extra-Européens, d’une Europe occidentale et scandinave, à l’évidence victime d’un chômage d’ampleur gigantesque, deviennent automatiquement des « racistes ». De même, les opposants à la religion islamiste, qui a amplement fait étalage, depuis l’année 2014, de ses prodigieuses facultés de haine meurtrière et conquérante, sont des « sectaires intolérants ».

Qu’en 2016 (en attendant mieux, durant l’année à venir), l’on nous resserve ces stéréotypes éculés, ces clichés absurdes, n’est pas étonnant : la bêtise populaire est insondable et la malignité des propagandistes s’adapte merveilleusement à la sottise ambiante. Il est logique que les gentils employés des maîtres de l’économie globale ressassent ces injures envers leurs adversaires, dits « altermondialistes », que l’on ferait beaucoup mieux de nommer populistes ou continentalistes. On n’est pas surpris des éléments du programme des gentils toutous du globalo-mondialisme, exploitant depuis des lustres le même filon démagogique : intégration des immigrés, création d’emplois, baisse des impôts et augmentation des prestations publiques. Que l’expérience malheureuse des trente dernières années contredise aussi bien la promesse d’une modification du comportement des immigrés d’origine africaine, proche- et moyen-orientale, que l’offre d’emplois ou la fin des « délocalisations d’entreprises ». Que la baisse des impôts et l’augmentation des dépenses publiques d’intérêt général soient deux groupes de mesures strictement antagonistes. Tout cela ne perturbe nullement auditeurs et lecteurs de blogs débiles sur le Net. Le principe de la propagande démagogique restera éternellement : « Plus c’est gros, plus c’est con, plus ça passe »

. On imagine sans peine ce que pourrait être une opération de désintoxication de l’opinion publique, menée à vive allure par des populistes solidement ancrés dans la civilisation européenne. Après tout, il est simple de démonter les grossiers mensonges de la politicaille globalo-mondialiste… c’est d’ailleurs ce que font un Poutine en Russie, un Trump aux USA. Il faut croire qu’il n’existe, en France, aucun parti solidement implanté, au point d’avoir une représentation parlementaire et un accès aisé aux grands media, car même la droite dite extrême ne sert à son auditoire que des arguments de centre-droit. Pourtant les problèmes majeurs qui se posent aux Français de souche européenne (problèmes communs d’ailleurs à toutes les Nations européennes) sont énormes et nécessitent une réponse adaptée rapide :

- lutte puissante contre le terrorisme islamique et la violence des immigrés, ce qui nécessite la réintroduction de la peine de mort dans l’arsenal répressif et l’interdiction faite aux immigrés ou à leurs rejetons d’entrer dans les forces de l’ordre et l’Armée

- retour immédiat dans leurs continents d’origine des immigrés délinquants ou chômeurs

- contrôle draconien des frontières, avec un filtre sélectif, différenciant les Européens de souche des migrants d’origine extra-européenne et de leurs rejetons - priorité aux Européens de souche en matière d’embauche

- rupture avec divers règlements du pseudo-gouvernement européen

- quelle peut être la légitimité d’un gouvernement non désigné directement par le peuple ?

-, lorsqu’ils diminuent la compétitivité des industries, de l’agriculture et du commerce d’un État européen

- pleine liberté pour un État de moduler sa monnaie en fonction des aléas du commerce international

- gestion entièrement libre pour chaque État des relations étrangères et de la défense du sol national… après tout, la Communauté économique européenne, en 1960, n’avait pas pour objectif de placer les États européens sous la tutelle absolue des USA et de leurs maîtres, les patrons des multinationales

. L’on est passé trop vite du concept de marché commun à celui de gentil toutou du globalo-mondialisme. Tous les politiciens qui ont exercé une part de pouvoir depuis 1981

– droite molle, centre marécageux, pseudo-gauche friquée et communistes, tous voués à l’affairisme politique) ont trahi la Nation française. En saine logique, ils devraient passer en Haute-Cou

r - certains y ont échappé par l’effet de la sélection naturelle et le sieur Chirac, l’un des deux responsables de la forfaiture de 1976 (soit le décret de regroupement familial des immigrés), est bien placé pour l’éviter.

Le plus drôle, dans l’affaire, c’est que l’un d’entre ces politiciens, en 2017, emportera le jackpot, adoptant la même attitude de soumission aux maîtres de l’économie globale, et distribuant les sinécures dorées de l’État à ses féaux ou à ceux de ses ennemis intimes qui auront une trop forte capacité de nuisance pour être négligés.

Et la France s’enfoncera un peu plus dans l’abjection, jusqu’au jour de l’insurrection nationale, libératrice autant qu’épuratrice. L’année 2017 sera, d’une façon ou d’une autre, annonciatrice d’un changement radical dans la vie de la Nation française.

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
26 septembre 2016 1 26 /09 /septembre /2016 07:13
TOUT DROIT VERS LE KRACH QUI SE RAPPROCHE !  !

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2016/09/26/tic-tac-tic-tac-le-krach-est-en-marche-5852521.html

~~lundi, 26 septembre 2016

TIC-TAC, TIC-TAC …. Le krach est en marche

red_arrow_down_crash_1600_clr_2751-567x390.png Pieter Kerstens La politique financière imposée par la FED, la BCE, la BOE et la BOJ, qui est caractérisée par des injections massives de capitaux à taux nuls ou négatifs, est une mauvaise option. Les taux zéro encouragent les entrepreneurs à racheter leurs actions et à faire de la croissance externe en s’endettant, mais ils ne les incitent pas à investir, à augmenter leur capacité de production ou leur productivité. Ces taux permettent la survie artificielle de sociétés qui auraient disparues avec des taux « normaux » et empêchent de surcroît l’éclosion de leurs remplaçantes naturelles. La morosité économique persistante depuis le milieu de 2015, année de la plus mauvaise croissance depuis 2009, qui semblait ne toucher qu’une partie du monde, s’étend maintenant à l’entièreté des pays tant développés qu’aux pays émergents, comme le Brésil, la Russie ou la Chine. L’économie américaine reconnue pour le dynamisme de sa main d’œuvre, sa capacité d’innover et sa mentalité entrepreneuriale s’essouffle à redémarrer à cause de la faiblesse des investissements industriels et commerciaux, de la vigueur du dollar et de l’incapacité de la FED à soutenir une économie par une politique monétaire laxiste.

La dette publique des USA s’élève à 19.530 milliards de dollars actuellement et personne ne semble s’alarmer au sujet de cette bombe à retardement. Les yeux rivés sur une croissance plus faible qu’espérée, qui devrait tourner autour des 3% (avec 2% pour les économies occidentales et près de 5% pour les pays émergents), les grands argentiers de ce monde sont incapables d’insuffler une vigueur à l’économie. Les politiques de baisse des taux s’avèrent inefficaces, voire dangereuses. En effet, les acteurs économiques comme les ménages et les entreprises n’augmentent ni leur consommation, ni leurs investissements. Les liquidités monétaires inondent les marchés et provoquent des distorsions et bulles spéculatives : une hausse des actifs boursiers sans rapport avec la réalité économique et des taux d’intérêt négatifs jusqu’à 15 ans pour de nombreux emprunts d’Etats (allemands, hollandais, belges, français…). Les investisseurs institutionnels, que ce soit les assureurs ou les fonds de pension, se trouvent pris entre le marteau et l’enclume. La réglementation les oblige à acheter des obligations d’Etat, pour lesquelles ils paient un intérêt, avec le risque substantiel de voir leurs actifs se déprécier fortement dans le cas d’une hausse des taux longs. Il s’agit clairement d’une bulle spéculative qui en cas d’explosion mettrait les compagnies d’assurance en grande difficulté et certaines même en faillite.

Les Banksters se font du mouron Les banques n’existent plus que par leur nom et l’on peut se demander quel est actuellement leur rôle dans l’économie. D’un point de vue conjoncturel, depuis près de 10 ans, la baisse graduelle et constante des taux ne leur permet plus de dégager une marge d’intermédiation suffisante pour être rentable. Leur métier de base a été saboté par les banques centrales, sans susciter une trop grande véhémence de la part des institutions bancaires, car elles tiraient une grosse partie de leurs revenus des marchés financiers. La réglementation a pratiquement réduit à zéro cette source de revenus, les poussant à prendre plus de risques.

Le cas de la Deutsche Bank en est le parfait exemple. Cette banque « universelle » offre des services financiers à toutes les entités tant physiques que morales à travers le monde. C’est la plus importante banque dans l’économie la plus puissante d’Europe et une institution appelée « systémique » par les autorités de contrôle, c’est-à-dire que sa faillite entrainerait l’écroulement du système financier mondial. En janvier 2016, la Deutsche Bank avait annoncé une perte de 6,8 milliards d’euros pour l’année 2015. L’exposition de la Deutsche Bank sur les produits dérivés est estimée à 50.000 milliards d’euros. Cette exposition de la D. B. sur les produits dérivés est 16 fois plus importante que le PIB de l’Allemagne...il va s’en dire que la déconfiture d’un tel établissement aura des répercussions dans votre assiette.

Mais que font les responsables politiques ? Et pourquoi ne prennent-ils aucune mesure envers le « shadow banking », cette Finance de l’ombre, véritable système spéculatif qui repose sur la base de prêts extrêmement risqués aux entreprises ? Le Conseil de Stabilité Financière, organe du G.20, a calculé que cette Finance de l’ombre pèse 75.000 milliards de dollars…. Pour sa part la banque italienne Monte dei Paschi di Siena s’enfonce dans le gouffre et son action le 20.09.2016 se trouve à un plus bas historique à 0,19 €, ayant perdu 84% de sa valeur depuis le 1er janvier 2016. Il est de notoriété publique que beaucoup trop de fonds de pensions européens et mondiaux sont incapables de faire face à leurs obligations par rapport à leurs bénéficiaires. La responsabilité des autorités de surveillance et de contrôle est d’ores et déjà clairement engagée avec le soutien des gouvernements. Il ne faudra pas dire « on se savait pas » ! Il existe des mesures à prendre qui nécessitent du courage, valeur rare parmi les décideurs. Les gestionnaires de fonds, encore appelés « asset managers », sont également dans une position délicate, coincés entre leurs obligations fiduciaires, les contraintes réglementaires et leurs objectifs commerciaux.

Les signaux clairs envoyés par les gestionnaires de fonds concernant la liquidité des marchés obligataires, tant vers leurs clients que vers les autorités de contrôle, semblent ignorés. En tout cas tout le monde reste campé sur ses positions : velléité et pusillanimité sont des caractéristiques communes à la grande majorité des intervenants financiers. BYE-BYE Britannia ! Heureusement, les marchés obligataires poursuivent leur montée inouïe sous l’impulsion du Brexit, favorisant les détenteurs d’obligations d’états souverains. Les mouvements brutaux des marchés financiers ne sont que la traduction des évènements et traduisent la surprise. Cependant, bien que l’économie britannique soit solidement imbriquée dans celle de l’Union Européenne, puisque plus de 40% des exportations britanniques sont achetées par l’Union Européenne, rien de significatif ne devrait perturber ces échanges.

La livre sterling venant de chuter de 10% par rapport à l’euro, cela devrait même permettre à la Grande-Bretagne d’accroître ses exportations. Par ailleurs, les biens exportés par l’Europe vers la Grande-Bretagne ne seront pénalisés que partiellement ; ceux à forte valeur ajoutée ne pâtiront pas de la faiblesse du sterling, à l’instar des biens exportés par l’Allemagne ; il faut se souvenir que malgré un plus haut historique de l’euro en 2007 à 1,63 contre dollar, l’Allemagne présentait une balance commerciale excédentaire de 250 milliards, devant celle de la Chine ! Le climat se détériore dans l’Empire du Milieu La menace du protectionnisme commercial n’est pas non plus à prendre à la légère. Le républicain Trump souhaite un retour à l’hégémonie américaine et accuse la Chine de manipuler sa monnaie. Le yuan a baissé par rapport au dollar, mais il s’est considérablement apprécié par rapport à la monnaie des autres partenaires commerciaux de la Chine. La balance commerciale de la Chine ne continue d’augmenter que parce que les importations diminuent encore plus vite en raison de la faiblesse de la demande intérieure. La croissance chinoise n’est plus que de 4.5% en chiffre annualisé, soit au plus bas depuis des années. Mais c’est plus le manque de confiance dans les perspectives de la Chine qui frappent les esprits.

Les investisseurs étrangers ont réduit leurs investissements ce qui s‘est traduit par des sorties massives de capitaux en 2015 et au début de cette année. En outre, les ménages chinois et les entreprises ont beaucoup investi en bourse dont les performances restent très médiocres ces 2 dernières années. La demande intérieure reste forte mais sans une augmentation substantielle du pouvoir d’achat. La richesse se concentre dans les mains de 50 millions de chinois laissant un grand nombre sur le pavé. Malgré des hausses de salaires substantielles ces 3 dernières années, les conditions sociales des travailleurs chinois elles, n’ont guère évolué : la protection du salarié est quasi-inexistante, les conditions de travail sont effroyables, les camps de rééducation/concentration -les laogaïs- tournent à plein régime en fournissant une main d’œuvre très bon marché. L’hypocrisie de nos dirigeants, avec l’assentiment des gens, laisse une dictature chinoise écraser son peuple d’esclaves au nom du libre-échange, tout en bombardant par ailleurs les populations civiles du Proche-Orient au prétexte de leur apporter une démocratie dont elles se moquent éperdument. Dans la même veine, la volonté d’une clique d’eurocrates de soumettre les peuples européens à leurs diktats se trouve battue en brèche par la souveraineté du peuple britannique qui a pu, à tort ou à raison, s’exprimer.

Quand la démocratie arrange les autocrates européens ils l’utilisent pour servir leurs intérêts partisans, mais quand la volonté du peuple heurte la leur, alors rien ne va plus…à l’exemple de cette déclaration de Bernard Henri Lévy sur Twitter : « Défaite probable du Brexit donc, des souverainistes, des xénophobes, des racistes. Reste maintenant à refonder l’Europe. » Attendons de voir également les résultats de l’élection présidentielle aux Etats-Unis en novembre et aussi ceux de l’Autriche, le 4 décembre prochain, qui pourraient réserver des surprises et entrainer des répercussions dans la sphère bancaire et financière.

PS : ces derniers jours, les taux d’intérêt négatif concernant plus de 1.000 milliards de dollars en obligations à long terme sont passés à des taux positifs, telles les obligations allemandes à 10 ans et les obligations japonaises à 30 ans. C’est un changement colossal et, s’il se poursuit, les conséquences pour les Etats qui se sont fortement endettés seront financièrement catastrophiques

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 10:49
HALTE AUX TONNEAUX DE DANAIDES DES CALAIS PARTOUT !

http://www.bvoltaire.fr/richardpascal/des-calais-partout-autant-de-tonneaux-des-danaides,284330?mc_cid=ff1d3e5406&mc_eid=58ff097ba7

~~ Des Calais partout, autant de tonneaux des Danaïdes !

Aujourd'hui Ne voyons-nous pas déjà le désastre provoqué par l’incompatibilité culturelle et l’antagonisme de mœurs qui n’ont rien en commun ? Richard Pascal Comment ne pas être bouleversé par le calvaire d’une famille de migrants, par la détresse de leurs regards, par autant de dénuement et d’injustices accumulées ! Chaque cas pris individuellement est humainement effroyable et culpabilisant. Le malheur collectif nous interpelle, mais le malheur isolé nous émeut profondément. Ce constat, nous sommes des millions de Français à le faire et il n’y a pas d’un côté des monstres et de l’autre des anges bienfaisants. Ce manichéisme que nous impose l’intelligentsia gauchisante est une bassesse d’âme insultante. Pour autant se heurte à ce postulat humaniste un pragmatisme tout autre qu’une focale qui ne distingue d’un ensemble qu’une seule partie de l’image. Plus simplement, une courte vue !

Démanteler Sangatte n’a pas empêché Calais, et répartir Calais sur tout le territoire, c’est créer autant de tonneaux des Danaïdes et vouloir cacher l’arbre qui cache une forêt immense. Selon l’UNICEF, en 2100, le continent africain comptera environ 4,2 milliards d’habitants sur une population mondiale de 10 milliards d’individus. Combien de temps les digues tiendront-elles ?

Pense-t-on vraiment que l’Afrique, dans 20 ou 30 ans, sera enfin autosuffisante et qu’elle nourrira ses fils ? Je sais que les grands cœurs diront ouvrons les bras : « Tout ce qui est à moi est à toi. » Ce à quoi, par nécessité, il sera répondu : « Tout ce qui est à toi est à moi. » À la lecture de ces chiffres, l’Europe aux frontières inexistantes de Schengen ne peut pas se satisfaire d’un regard altruiste. C’est l’inéluctable évidence : les vagues migratoires vont se transformer en tsunami. À quel moment, et qui déterminera le seuil d’acceptabilité ? Sur quelle réflexion fondamentale la morale établira-t-elle ses normes ? Fortement implanté en Europe, que nous réserve ce « Janus » nommé islam, alors que chaque jour plus avant il enfonce irrémédiablement son cimeterre ?

Ne voyons-nous pas déjà le désastre provoqué par l’incompatibilité culturelle et l’antagonisme de mœurs qui n’ont rien en commun si ce n’est, depuis des siècles, de seuls affrontements meurtriers ? Deux cultures et deux visions du monde. Une menace qui, si rien n’est fait, se transformera rapidement en catastrophe planétaire ! Avoir une vision politique de ce bouleversement démographique et à la fois religieux n’est en rien cynique ou xénophobe. C’est une nécessité vitale pour éviter une mutilation de notre culture européenne ou vernaculaire et, à court terme désormais, la survie de notre civilisation.

Personne n’aime les Cassandre ! Certes, comme jadis, on peut tuer le messager porteur d’une mauvaise nouvelle ; pour autant, la mauvaise nouvelle ne meurt pas avec lui.

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 10:25
L'ISLAM INCOMPATIBLE AVEC NOTRE CIVILISATION, NOTRE IDENTITE, NOS LOIS EST LE PROBLEME  !

http://www.bvoltaire.fr/florisdebonneville/lettre-ouverte-aux-candidats-a-la-presidentielle,283149?mc_cid=ff1d3e5406&mc_eid=58ff097ba7

~~ Lettre ouverte aux candidats à la présidentielle

Aujourd'hui Chers candidats à la Présidence, l’islam est entré en force dans notre vie quotidienne. Savez-vous ce qu’est vraiment cette religion ? Floris de Bonneville Journaliste Ancien directeur des rédactions de l’Agence Gamma Marine Le Pen, à une question piège de Gilles Bouleau, vous avez répondu qu’il est possible que l’islam soit compatible avec la République. Alain Juppé, vous avez déclaré à Valeurs actuelles que vous parliez avec les musulmans qui sont prêts à respecter les principes de la République. Quant à vous, Nicolas Sarkozy, vous avez suggéré aux lecteur du JDD que « la religion des barbus n’était pas drôle » tout en leur offrant sur un plateau le CFCM, très vite devenu le Conseil français pour la croisade musulmane. Mais, chers candidats à la présidence, vous qui avez la prétention, après dix années catastrophiques ou plus pendant lesquelles l’islam est entré en force dans notre vie quotidienne, de relever le défi du redressement de la France, savez-vous ce qu’est vraiment cette religion ? Vous avez désormais tout le loisir de réfléchir sur le sondage que le JDD a réalisé auprès des musulmans de France où l’on apprend, entre autres, que 29 % d’entre eux estiment que la charia devrait valoir droit sur la loi de la République ! Ces musulmans sont pourtant jugés « modérés ». Vous affirmez que tous les actes de barbarie commis par les soldats de l’État islamique sont à attribuer à leur radicalisation par lavage de cerveau interposé et que « le Coran, c’est pas ça » !

Mais avez-vous pensé à interroger ces hommes et ces femmes qui se sont convertis au christianisme ou à l’athéisme, risquant ainsi leur vie pour apostat ? Je viens de visionner, sur YouTube, deux de ces témoignages. Ils sont la démonstration que l’islam n’est compatible ni avec nos lois, ni avec notre mode de vie, ni avec la démocratie, et que cette « religion » est et sera toujours et à jamais incompatible avec la République française si le Coran et ses hadiths ne sont pas déclarés caduques. Écoutez Mona Walter, Somalienne réfugiée en Suède après sa conversion : « Je ne respecte pas l’islam qui suit à la lettre les actes de son prophète, qui viole, bat les femmes, tue. Mahomet qui, après avoir tué le père et toute la famille de Safiya, l’épouse le même jour. Vous coucheriez, vous, avec un homme qui a assassiné toute votre famille ? Regardez sur Internet toutes ces vidéos qui montrent des décapitations de chrétiens. Moi-même, j’ai été menacée de mort si je n’arrêtais pas mes critiques de l’islam. » Écoutez Wafa Sultan, psychiatre syrienne réfugiée aux USA : « Personne ne cherche les racines même du terrorisme, cette machine de lavage de cerveau nommée islam. L’islam EST le problème. »

Regardez les réseaux sociaux où s’enchaînent de terribles infos, photos et vidéos de la vie en Musulmanie, sans même parler des atrocités commises par les djihadistes de tout poil : un chrétien de 14 ans, retrouvé pendu à un arbre, au Pakistan. Ses deux assassins étaient musulmans. Les rues de Dacca, inondées par la mousson, transformées en fleuve de sang par les milliers de bêtes égorgées pour l’Aid el-Kébir. Une jeune femme convertie à Jésus, dont le corps gît dans une mare de sang, décapitée par sa famille, vue sur shoebat.com, un site consacré aux actes antichrétiens à ne pas recommander aux âmes sensibles où l’on apprend que, sur notre planète, un chrétien est exécuté toutes les 5 minutes pour sa foi !

Vous avez dit islamophobie ? Messieurs et Madame les candidats, ne soyez pas complices !

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
25 septembre 2016 7 25 /09 /septembre /2016 05:37
MANIF  A VERSAILLES CONTRE L' INSTALLATION D'UN CAMP DE MIGRANTS!

POUR VOIR LA VIDEO CLIQUEZ SUR LE LIEN CI-DESSOUS !

http://synthesenationale.hautetfort.com/archive/2016/09/24/plus-d-un-millier-de-manifestants-cet-apres-midi-a-versaille-5852064.html

~~ « Roland Hélie vous donne rendez-vous dimanche 2 octobre à Rungis pour le Xe anniversaire de Synthèse nationale | Page d'accueil samedi, 24 septembre 2016 Plus d'un millier de manifestants cet après-midi à Versailles contre l'installation du camp pour migrants aux portes de la ville vers.jpg Après le rassemblement organisé par Riposte laïque vendredi soir au Trocadéro cliquez ici, plus d'un millier de personnes ont manifesté samedi après-midi à Versailles contre le projet d'installations de centres d'accueil de migrants dans le département des Yvelines, notamment sur les communes de Louveciennes et Rocquencourt. Les manifestants, au nombre de 800 selon la police, étaient appelés à "se mobiliser contre l'implantation maintenant confirmée de migrants à Louveciennes, Rocquencourt et on nous dit maintenant partout dans les Yvelines" par le conseiller municipal versaillais (DVD) François Bouglé. Derrière une banderole "Camp de migrants = État irresponsable" et aux cris de "Résistance", "Nous sommes le peuple" et "La France en colère", ils ont gagné la préfecture, où une délégation a été reçue peu après 16 heures. Vendredi soir et samedi après-midi, des centaines de tracts appelant à participer à la Xe journée nationale et identitaire organisée par Synthèse nationale dimanche 2 octobre à Rungis ont été distribués aux manifestants. 19:51 Publié dans Combat nationaliste et identitaire | Lien permanent | Commentaires (0) | | Facebook Les commentaires sont fermés. Déclarer un contenu illicite | Mentions légales de ce blog

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 09:35
LE VIVRE ENSEMBLE CONDUIT A L'APARTHEID, A L'INSECURITE, AU TERRORISME, A LA GUERRE CIVILE AVEC L'ISLAM ET LES IMMIGRES !  !

http://lafautearousseau.hautetfort.com/archive/2016/09/23/livres-actualite-la-france-djihadiste-5851748.html

~~ Livres & Actualité • La France djihadiste par Anne Bernet

938307326.pngIl

y a eu « la marche des Beurs », SOS Racisme, « Touche pas à mon pote ». Il y a eu l’arsenal des lois destinées à réprimer « la xénophobie » des Français et réduire au silence quiconque s’aviserait de mettre en garde contre une politique migratoire devenue folle. Il y a eu l’affaire du voile à l’école, et celle des menus hallal, et les prières de rue, et le port du niqab, et tant et tant d’autres signes avant-coureurs d’un désastre qu’il ne fallait pas être grand prophète pour prévoir

. Et, aujourd’hui, il y a la « France djihadiste » : ces milliers de musulmans, ou de convertis à l’Islam, emplis d’une haine farouche envers notre pays, nos racines chrétiennes, nos mœurs dégénérées et qui n’ont plus qu’une envie : livrer une guerre impitoyable aux « mécréants » que nous sommes à leurs yeux. En partant combattre aux côtés de DAESH. Ou en restant ici pour semer la terreur et la mort chez nous.

Pourquoi a-t-on laissé s’enclencher ce processus ? Pourquoi, alors que la gravité du mal est patente, médias et hommes politiques continuent-ils à nier l’évidence, s’accrochant au mythe d’un « vivre ensemble » qui n’a jamais fonctionné, le communautarisme des nouveaux arrivants l’emportant sur leur désir d’intégration, et s’obstinant à voir dans ceux qui nous ont déclaré une guerre sans merci les « déséquilibrés » qu’ils ne sont pas ?

Loin des discours convenus, Alexandre Mendel est parti à la découverte de ces quartiers, ou ces villes, de France et de Belgique, où l’Islam a déjà imposé ses mœurs. Il est allé à la rencontre des imams salafistes, toujours plus influents, – alors que le discours des mosquées « républicaines » abandonnées par les fidèles, est devenu inaudible-, qui ne condamnent jamais les terroristes, au nom de la solidarité de l’Oumma. Il a parlé à ces jeunes partis faire le djihad et qui rêvent, ouvertement, de revenir se faire sauter sur notre territoire, ou d’y trancher gorges et têtes pour la plus grande gloire d’Allah. À des édiles locaux dépassés, lâches, ou déjà acquis à la collaboration à venir ; aux idiots utiles qui continueront, tandis qu’ils se feront égorger, à dénoncer « l’extrême droite » comme responsable de leur mort ; aux policiers, aux hommes des services de renseignement qui annoncent l’apocalypse mais sont privés de moyens pour l’empêcher. Certes, nous le savions déjà mais voir dessiner ainsi sans aucune complaisance le tableau d’ensemble de la situation donne froid dans le dos. Et plus encore les pronostics d’un avenir noir, très noir, et sanglant. Alexandre Mendel a publié son livre avant l’assassinat du couple de policiers en région parisienne, avant la tuerie de Nice, avant le martyre de l’abbé Hamel …

On ne pourra pas dire que nous n’étions pas prévenus. • alexandre-mendel-la-france-djihadiste1.jpg Alexandre Mendel, La France djihadiste, Ring, 400 p, 18 €. Anne Bernet

Repost 1
Published by marcrousset
commenter cet article
24 septembre 2016 6 24 /09 /septembre /2016 08:47
DEUTSCHE BANK, LA BANQUE QUI POURRAIT CREER LE KRACH, COMME LEHMAN BROTHERS EN 2008 ET LE KREDITANSTALT DE VIENNE EN 1929 !

https://www.goldbroker.fr/actualites/deutsche-bank-aura-ultimement-besoin-bail-out-allemagne-handelsblatt-1011

~~ "Deutsche Bank pourrait avoir besoin d’un bail-out de l’Allemagne" -

Handelsblatt Inscription à la newsletter Recevez nos publications ainsi que des informations à propos de nos produits et services directement dans votre boîte de réception. S'inscrire Stockage sécurisé hors du système bancaire En savoir plus Derniers articles "Deutsche Bank pourrait avoir besoin d’un bail-out de l’Allemagne" - Handelsblatt Gold Broker La Fed laisse ses taux inchangés (encore) Gold Broker L’or est l’ultime outil de préservation de fortune contre l’irresponsabilité des gouvernements Egon Von Greyerz Auteurs Gold Broker Philippe Herlin Egon Von Greyerz Dan Popescu Fabrice Drouin Ristori Nick Laird Léonard Sartoni "Deutsche Bank pourrait avoir besoin d’un bail-out de l’Allemagne" - Handelsblatt Publié par Gold Broker | 22 sept. 2016 | Articles

L'action Deutsche Bank a chuté tout près de son plus bas historique à cause des craintes liées à une amende de plusieurs milliards de dollars du Département de la justice (DoJ) qui pèserait lourdement sur ses liquidités et/ou sa solvabilité. Pour la première fois, un bail-out est mentionné dans une publication officielle allemande. Le plus grand journal financier allemand, Handelsblatt, écrit : « Les officiels allemands ont réagi avec choc et désarroi à la révélation selon laquelle les autorités américaines réclament une amende record de 14 milliards de dollars à Deutsche Bank, qui pourrait ultimement avoir besoin d’un bail-out de l’État pour payer cette facture. » Voici quelques extraits de l’article intitulé "Deutsche Bank vit une nouvelle crise existentielle" : La discussion autour de la capitalisation fragile de Deutsche Bank a repris de plus belle, et l’on spécule à savoir si son directeur, John Cryan, sera forcé de lever de nouveaux capitaux, ce qu’il avait auparavant écarté, ou de faire une vente d'urgence d'actifs

. Certains ont même évoqué la possibilité d’un renflouement par le gouvernement (bail-out), ce qui constituerait un événement marquant et porterait un coup symbolique à l’image de la plus grande banque d’Allemagne et de la plus grande économie d’Europe. Encore plus troublant : Plusieurs analystes pensent que la banque se trouve dans un cercle vicieux, car les pertes et les annulations de dividendes poussent le cours de l’action vers le bas, ce qui l'empêche de se rebâtir un capital tampon. Une chose est claire : avec autant de problèmes juridiques à résoudre, toute recapitalisation signifiera probablement la vente de nouvelles actions à des prix très bas. Une lueur d’espoir pour la banque réside peut-être dans les négociations en cours avec Phoenix Group pour la vente de leur filiale britannique d’assurance, Abbey Life. Phoenix a confirmé récemment que les pourparlers étaient avancés. Cette vente pourrait rapporter 1 milliard € à Deutsche Bank – cette somme serait bienvenue, mais elle serait insuffisante pour résoudre les problèmes de la banque. Alors, Deutsche Bank aura-t-elle besoin d’un bail-out ? Avec les élections qui approchent, et le parti populiste Alternative for Germany qui grimpe dans les sondages, ce serait la dernière chose que le gouvernement allemand voudrait. Mais on ne panique pas encore au ministère fédéral des Finances, car dans le passé, des banques américaines ont écopé d'amendes initialement faramineuses, avant de les voir considérablement réduites après négociations. Malheureusement, Deutsche Bank pourrait ne pas avoir cette chance. En laissant de côté les théories voulant que l’amende de 14 milliards $ soit une mesure de représailles à la décision de la Commission européenne de réclamer 13 milliards d'euros d'impôts impayés à Apple, la banque allemande pourrait subir un traitement sévère aux États-Unis. Thomas Hoenig, vice-président du FDIC et ancien gouverneur de la Fed de Kansas City, en a rajouté une couche : Le statut de Deutsche Bank, la plus risquée parmi près de 25 grandes banques, se dégrade, selon une mesure de son effet de levier utilisée par le vice-président de la Federal Deposit Insurance Corporation (FDIC), Thomas Hoenig, ce qui s’ajoute aux déboires du plus grand prêteur allemand.

Un examen semestriel de ce qu'on appelle le ratio d’effet de levier – rapport entre les fonds propres et le total des actifs – révèle que Deutsche Bank est loin derrière les autres grandes banques mondiales, selon des données publiées mardi par Hoenig. Un ratio plus bas signifie que la banque dispose d’un coussin moins épais en cas de crise. Le ratio de Deutsche Bank, de 2,68% au 30 juin, représente à peu près la moitié de la moyenne des huit plus grandes banques américaines, incluant JP Morgan Chase & Co. et Citigroup Inc. Il est également plus faible que son ratio de l’an dernier, soit 3,01%. Hoenig, un des plus ardents partisans de plus grandes exigences de fonds propres, publie régulièrement un bilan des niveaux de capitaux des plus grandes banques ayant des activités commerciales aux États-Unis. Même s'il ne s’agit pas de données officielles du FDIC, ses chiffres mettent en évidence l’exposition aux produits dérivés, ce qui, selon Hoenig, est la meilleure façon de jauger les risques de chaque institution.

L’autorité de réglementation a déjà déclaré que le ratio de capital de Deutsche Bank était trop bas. « Comme les marchés se sont ressaisis et que les banques centrales continuent leurs programmes d’assouplissement quantitatif, les facteurs incitant à l’augmentation de l’effet de levier se sont intensifiés, » a déclaré Hoenig. Le marché semble être d’accord : en ce moment, l'action Deutsche Bank s'échange tout près de son plus bas historique.

deutsche bank stocks chart Source: Zerohedge

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens