Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 20:54
COCORICOS MENSONGERS DE LA DEMOGRAPHIE FRANCAISE = DISSIMULATION DU GRAND REMPLACEMENT DE POPULATION!

~~L’important, c’est de savoir que les cocoricos médiatiques de la natalité française sont des mensonges éhontés, du vent! Ils correspondent en fait à une déseuropéanisation de la France car les Françaises de souche ou d’origine européenne ont un taux de fécondité de 1, 7 enfants par femme tandis que les immigrés extra-européens attirés par les “allocations braguette” ont un taux de fécondité du double , c’est à dire 3, 4 enfants par femme.!!

C’est la seule raison, grâce à ces familles prolifique d’origine extra-européenne et d’identité non française, que la France a un taux de fécondité moyen de 2 enfants par femme, soit à peu près le taux de reproduction à l’identique d’une population (2,1 enfants par femme)

. La population française augmente seulement à cause de l’arrivée de 250 0000 immigrés extra-européens par an (200 000 par voie légale avec la folie de notre législation du regroupement familial, du droit au sol et de la nationalité et du droit d’asile) et 50 000 clandestins minimum (Méditerranée) par an dont la plupart finissent par être régularisés , suite à une loi infâme signée Valls!

Je ne partage pas le côté écologiste, pessimiste, romantique, douce France de 30 millions d’habitants, décroissance dans la chronique ci-dessous de Renaud Camus qui a le mérite de mettre le doigt sur le mal, mais qui fait en partie fausse route !

Une France de 30 millions d’habitants aurait pour seul projet de devenir une “grande Suisse”et renoncerait à la “Volonté européenne de Puissance’' en étroite coopération avec l’Allemagne dans une Confédération carolingienne. !

Encore faudrait-il que naissent non pas des” Français de papier “extra-européens, mais des véritables Français de coeur, de souche et de civilisation européenne!

http://www.bvoltaire.fr/renaudcamus/chomage-demographie,180305?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=05d18694e0-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-05d18694e0-30425677&mc_cid=05d18694e0&mc_eid=58ff097ba7

Chômage et démographie

Ce que reflète avant tout le dynamisme tant vanté de la démographie en France (plutôt que française, dans ces conditions), c’est le Grand Remplacement. Renaud Camus Ecrivain Fondateur du NON Librairie La France, victime de mariage forcé…Béziers mon amour !Non, le Grand Remplacement n’est pas une « vision complotiste » ! Peu de choses m’exaspèrent autant, face aux divers journaux télévisés, où Dieu sait pourtant que les motifs d’exaspération ne manquent pas, que les autocongratulations rituelles sur l’excellente santé prétendue de la démographie française. Elles sont exaspérantes à mes yeux pour deux motifs, à deux niveaux. Il y a d’abord que ce dynamisme tant célébré de la démographie française, bien loin d’être un élément de force et l’expression d’une résistance face au changement de peuple, en est en fait la manifestation même. Qui naît en si appréciable quantité dans notre pays, en effet ? Les rejetons des remplaçants, pas ceux des remplacés. Il suffit pour s’en convaincre d’observer dans les journaux les listes des naissances et aussi celles des décès.

Je sais bien qu’on a reproché à Robert Ménard de tabler abusivement sur les prénoms pour se faire une idée opératoire des aspirations et des besoins divers de ses différentes catégories d’administrés, mais enfin il est peu vraisemblable, et même l’hypothèse est statistiquement négligeable, que Benoît Lamagistère exige de la viande halal, à la cantine du collège, et que Saïd Ben Lassaouï se fasse porter pâle samedi prochain pour cause de première communion. Je ne dis pas que c’est exclu mais c’est peu vraisemblable. Or, au premier coup d’œil à la chronique « carnet » des journaux, on constate sans aucun doute possible que les Jacques, les Benoît, les Philippe, les Léon, les Gérard et autres Maxime ont une fâcheuse tendance à passer l’arme à gauche, tandis que les Saïd, les Yacine, les Mamadou, les Yasmina, les Mohammed et les Chérif mettent à naître et à proliférer, au contraire, une ardeur et un enthousiasme incomparables. Lire aussi : Roubaix, Toulouse…

Face aux voyous, l’État vous propose de déménager Ce que reflète avant tout le dynamisme tant vanté de la démographie en France (plutôt que française, dans ces conditions), c’est le Grand Remplacement. Toutes les dispositions prises pour stimuler la natalité ont surtout constitué une formidable incitation à l’immigration de masse et elles précipitent le changement de peuple. La nature même de la prétendue bonne santé de la démographie française fait que je n’y vois, personnellement, aucun motif de réjouissance. D’autre part, et plus profondément, en toute indépendance de ses aspects ethniques plus ou moins souhaitables, faut-il nécessairement considérer que c’est une bonne santé pour la seule raison que c’est un dynamisme (relatif) ? Le moins qu’on puisse dire est qu’il y a là matière à discussion. Or, justement, sur ce point comme sur beaucoup d’autres, la discussion est ce qui est exclu d’emblée. Il naît en France, proportionnellement, plus d’enfants que dans les autres pays européens : nous sommes censés nous en réjouir tous, sans exception. Je conçois très bien qu’on le fasse, et je respecte ceux qui le font, d’autant qu’ils sont majoritaires parmi mes amis politiques, souvent natalistes ardents, au moins pour les indigènes européens. Mais j’aimerais bien qu’il soit fait une place à l’opinion contraire, et pas seulement parce que c’est la mienne.

Je tiens pour ma part, en effet – j’ai souvent eu l’occasion de le dire -, que la terre n’en peut plus de l’homme ; qu’aucune croissance, et surtout pas la croissance démographique, ne peut être poursuivie indéfiniment ; que l’artificialisation a mangé en France l’équivalent de sept départements en dix ans ; que la campagne disparaît ; que la banlieue gagne et s’universalise ; qu’il n’y a plus d’espace pour l’âme et pour la beauté ; que les vieux peuples allemand, italien ou russe ont bien raison de témoigner la sagesse d’une déflation démographique modérée ; que la France n’a jamais été si grande ni si belle qu’avec quarante ou cinquante millions d’habitants (à vrai dire, c’est plutôt vingt, mais je ne suis pas un extrémiste) ; que l’élément le plus agissant de puissance et de bonheur sera bientôt l’espace et non plus le nombre hébété ; que donc ce serait folie d’essayer de faire autant d’enfants que les Africains mais qu’il faut bien plutôt les empêcher de faire les leurs en Europe – et si possible les dissuader d’en faire en si grand nombre de toute façon, dans l’absolu, où que ce soit.

À quoi on m’objecte toute sorte de choses, et par exemple que la croissance démographique est indispensable à la croissance tout court, laquelle, à son tour, est seule à même de réduire le chômage. Je ne tiens pas plus que cela à la croissance tout court, mais l’exigence de réduction du chômage constitue un argument massue, auquel on ne peut rien opposer. Il a servi à promouvoir bien des désastres, écologiques, notamment, esthétiques, culturels, paysagers. Mais voici que se présente sur le tard un allié inattendu et précieux, pour les thèses décroissantistes et les miennes. À quoi serait due en effet, selon les plus récentes analyses économiques, la persistance irréductible, en France, d’un taux de chômage exceptionnel, aussi exceptionnel que ladite bonne santé démographique ? Eh bien précisément à cette prétendue bonne santé : laquelle, jointe à l’effondrement du système scolaire, lui-même assez étroitement lié au changement de peuple, jette tous les ans sur le marché de l’emploi des bataillons toujours plus fournis de nouveaux travailleurs potentiels, pour lesquels il est impossible de trouver toujours plus d’emplois, d’autant qu’une importante proportion d’entre eux sont parfaitement inaptes au moindre.

Moralité brève (j’ai été trop long) : déflation démographique ; restauration scolaire (par le biais de l’inévitable sécession des volontaires des trois ordres : professeurs, parents d’élèves et élèves eux-mêmes) ; décolonisation ; remigration

. Renaud Camus

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
3 juin 2015 3 03 /06 /juin /2015 16:07
LES QUOTAS MIGRATOIRES DE L'UE CONTRE LES PEUPLES ! NON AU GRAND REMPLACEMENT !

~~ http://metamag.fr/metamag-2963

-VITE--VITE---REMPLAÇONS--REMPLAÇONS

----La-commission-europeenne-contre-les-peuples.html VITE, VITE, REMPLAÇONS, REMPLAÇONS ! La commission européenne contre les peuples Michel Lhomme le 02/06/2015 Ce 27 mai, la Commission européenne a demandé à la France d'accueillir, en deux ans, 6 750 demandeurs d'asile présents en Italie et en Grèce. «Cette mesure d'urgence de relocalisation concerne les 40 000 demandeurs d'asile érythréens et syriens arrivés en Italie et en Grèce», précise le communiqué. En vertu de cette décision contraignante pour les États membres, la France devra accueillir 17 % du quota de migrants concernés. A titre de comparaison, l'Allemagne devra en accueillir 5 258 d'Italie et 3 505 de Grèce. Cette demande fait suite aux appels répétés de l'Italie, qui souhaite répartir l'accueil des migrants arrivés en Europe entre les membres de l'Union européenne. Mais il n'y a pas que cela. Un autre volet prévoit aussi l'accueil de 2 375 réfugiés en France. On obtient donc un total d'accueil sur le territoire français pour 2015 de 9 125 « réfugiés » ou pour être plus clair de 9125 « régularisés ».

Le Royaume-Uni qui pourait, par référendum, quitter l'Europe et sa politique suicidaire vient d'arguer de son droit d'option sur ce type de décisions. L'Angleterre avait déjà fait part de son refus, il y a quinze jours, quand le président de la Commission européenne avait annoncé la mise en place d'un plan pour instaurer des quotas de migrants. La France a fait savoir qu'elle s'opposait à ces quotas, discours du Panthéon oblige. On ne peut en effet prôner tous les jours les valeurs universalistes et immigrationnistes sans ouvrir ses portes aux miséreux. A ces 9 125 « régularisés », il faut bien lire les documents européens, on ajoutera un autre volet, le volet dit de « réinstallation ». Il prévoit l'accueil de 20 000 migrants dans les Etats membres, même s'il n'a cette fois qu'une valeur de simple recommandation.

En France, chaque réfugié touchera au minimum 343,50 euros mensuels. C'est l'Allocation temporaire d'attente octroyée par nos députés par la loi d'asile. Au total, la Commission européenne propose donc à la France d'accueillir 9 127 personnes. Cela la place au deuxième rang des contributeurs, derrière l'Allemagne, premier contributeur du plan. Bien sûr, l'État sera en charge de l'asile et de plus, tout demandeur d'asile a aussi le droit à l'aide médicale d'état. Pour le reste, les municipalités se débrouilleront pour les loger et les éduquer.
Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 18:37
JUPPE, UN DROIT DE L'HOMMISTE DE CONVICTION PRO-ISLAM ET PRO-IMMIGRATION ! A SIFFLER SANS MENAGEMENT !!

~~ http://www.bvoltaire.fr/veroniquebouzou/juppe-bienheureux-voulait-faire-entrer-loup-bergerie,179979?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=262b1ad8cc-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-262b1ad8cc-30425677&mc_cid=262b1ad8cc&mc_eid=58ff097ba7

Juppé, le bienheureux qui voulait faire entrer le loup dans la bergerie

L’« identité heureuse » comme promotion du "vivre ensemble" : un concept dégoulinant de bonnes intentions plutôt inattendu de la part de celui que les ténors de l’UMP ont longtemps considéré comme "le meilleur" d’entre eux. Véronique Bouzou Professeur de lettres modernes « Sarkozy a le parti, moi, pour, l’instant j’ai l’opinion », a déclaré Alain Juppé qui, désormais, devance l’ancien chef de l’État dans un sondage effectué auprès des Français qui comptent voter à la primaire. On se demande bien pourquoi, dès lors, il se fait systématiquement siffler dans les meetings de son parti comme ce fut encore le cas ce week-end lors du congrès fondateur des Républicains. Plutôt que des réactions « hystériques » comme il se plaît à les décrire, un début d’élément de réponse pourrait se trouver dans l’attitude d’Alain Juppé lui-même. Face à la montée croissante des revendications communautaires au premier rang desquelles le maintien du voile islamique à la fac ou bien des menus de substitution dans les cantines scolaires, l’ex-Premier ministre de Jacques Chirac n’a désormais qu’une formule en bouche : « accommodement raisonnable ». Lire aussi : Juppé et le Coran : l’ère du vide ou le meilleur (énarque) d’entre eux

Ce concept qu’Alain Juppé voudrait importer du Canada est une expression désignant la tentative des sociétés modernes de s’accommoder des exigences des différentes minorités au sein de la société civile au nom de l’égalité des chances. Dès lors, Alain Juppé estime, dans le dernier entretien qu’il a accordé au Figaro, qu’il faut arrêter de « se focaliser sur le voile islamique », citant pêle-mêle le respect des différences, les traditions des minorités et la lutte contre la stigmatisation. Et d’affirmer : « Nous sommes divers, il faut respecter nos différences, personne ne privera personne de ses racines. » L’« identité heureuse » comme promotion du « vivre ensemble » : un concept dégoulinant de bonnes intentions plutôt inattendu de la part de celui que les ténors de l’UMP ont longtemps considéré comme « le meilleur » d’entre eux. Après tout, ne dit-on pas heureux comme un simple d’esprit ? L’identité heureuse dissuadera-t-elle des jeunes filles de porter le voile à l’université ou des jupes religieuses à l’école ? « Oui, à condition qu’on ne les provoque pas », répond Alain Juppé. En cela, il ne diffère en rien de la gauche qu’il dénonce pourtant dans ses discours politiques.

À l’heure où les fous furieux de l’État islamique qui sont aux portes de l’Europe égorgent des chrétiens d’Orient et où la France est devenue une cible privilégiée des terroristes djihadistes, il faudrait plus que jamais valoriser nos racines judéo-chrétiennes ainsi que le concept de laïcité, et lutter contre toutes celles et ceux tentés d’importer les codes vestimentaires et les mœurs moyenâgeuses des islamistes dans notre pays. En lieu et place, Juppé le « bon élève » préfère prôner l’apaisement, quitte à faire des compromissions. Beaucoup trop de compromissions ! Sa stratégie revient immanquablement à faire entrer le loup dans la bergerie. Reste à espérer qu’une majorité de nos compatriotes s’en rende compte rapidement, avant qu’il ne soit trop tard…

Véronique Bouzou

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 13:50
L'ISLAM INCOMPATIBLE AVEC L'IDENTITE DE LA FRANCE, AVEC LA LAICITE !

~~ http://www.bvoltaire.fr/pierremylestin/faut-interdire-lislam-propose-robert-chardon,176952?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=262b1ad8cc-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-262b1ad8cc-30425677&mc_cid=262b1ad8cc&mc_eid=58ff097ba7

Faut-il interdire l’islam, comme le propose Robert Chardon ?

La question mérite d'être posée peut-être à nos élus. Pierre Mylestin Médecin Hollande : même BHL le lâche…Pour François Hollande, l’islam est compatible avec la démocratie…Yannick, ton cauchemar ne fait que commencer ! 1.1k SHARESFacebookTwitter La question mérite d’être posée peut-être à nos élus. Élus dans le sens de ceux à qui une majorité de concitoyens ont librement consenti, depuis des décennies, à donner les rênes du pouvoir ; qui, depuis 40 ans, se sont succédé dans une macabre et consistante alternance et qui, impassiblement, cyniquement, ont mis leur petite pierre à cet édifice républicain islamo-idolâtre, cette chimère multiculturaliste monstrueuse. Faut-il poser cette question, entres autres (et la liste est loin d’être exhaustive), à Valéry Giscard d’Estaing par qui le regroupement familial fut introduit, à Nicolas Sarkozy le « Républicain » – Ricain pour les intimes – ou à ses amis du Qatar, à François Hollande son cousin, ou aux nouveaux partenaires commerciaux de la République équitable, au grand cousin d’Arabie saoudite, aux amis de Laurent Fabius en Syrie ? Posons la question aux dirigeants de ces nombreux pays où l’islam est seul culte qui prévaut, où toutes les autres religions sont prohibées, leurs adeptes persécutés en application des principes coraniques. Profitons de leur expérience séculaire, à ces thuriféraires de l’amour, de la tolérance, du monocultualisme sans frontière, partageons leur réciprocité en la matière, eux qui ont déjà trouvé réponse à la question et l’ayant implémentée durablement et efficacement

. Posons la question au Conseil constitutionnel. L’islam, phénomène fondamentalement fondamentaliste, essentiellement politique, l’islam en tant qu’idéologie qui légifère absolument tous les aspects de la vie « citoyenne », l’islam qui impose ses règles immuables sur, par exemple, la nature des aliments qu’il faut avaler jusqu’à la direction dans laquelle ceux-ci doivent sortir, est-il compatible avec les « valeurs de la République ». Celle-ci peut-elle accepter deux systèmes légaux sur un même territoire, sachant éminemment bien que la coexistence pacifique de deux systèmes juridiques dont les fondements sont diamétralement opposables n’est qu’un mensonge, une chimère de plus. De la poudre aux yeux des citoyens moutons marchant étourdis vers l’abattoir du multiculturalisme. Lire aussi : Sainte Geneviève, au secours!

Et après l’odeur de la poudre, ce sera bientôt celle du soufre qu’on commencera à déguster, et ni la vente des livres de Zemmour, les articles partagés de Boulevard Voltaire, les chroniques de Millet, la syntaxe de Camus sur le Grand Remplacement ou même l’accalmie relative sur le front de Béziers n’y changeront rien. Et encore moins la possible victoire du Front national. Le temps de la paix est accompli. Révolu. Car à ce stade des festivités, il est de plus en plus clair que parler d’adversaires politiques est une notion de plus en plus surannée en République Charlie. Parler d’ennemis serait plus correct politiquement, et l’actualité est bien là pour nous le prouver. Nous sommes à cette croisée des chemins, où nous devrions nous poser cette question à nous-mêmes et à tous ceux qu’on aime. Faudra-t-il un jour tout faire pour interdire l’islam en France, comme le christianisme est interdit en terre d’islam ? Les adeptes de l’islam sauront se défendre car ils n’ont pas peur de mourir pour l’islam. Il nous faudra retrouver un idéal pour lequel nous serions également prêts à donner notre vie, afin de ne pas perdre notre âme. Cet idéal n’est pas la République laïque et maçonnique, mais cet idéal, c’est la France. La France, née du baptême de Clovis.

Pierre Mylestin

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
2 juin 2015 2 02 /06 /juin /2015 09:10
FORBES : LES HABITANTS DE CRIMEE SE SENTENT PLUS HEUREUX EN RUSSIE QU'EN UKRAINE !

~~ http://reveil-francais.fr/2015/06/forbes-les-habitants-de-crimee-se-sentent-plus-heureux-en-russie-quen-ukraine/

Forbes : Les habitants de Crimée se sentent plus heureux en Russie qu’en Ukraine

Ecrit par Histoire et société 0 Les journalistes américains ont frappé au-dessous de la ceinture, aussi bien l’administration actuelle à Washington que le régime de Kiev. Dans le « Forbes », il a été déclaré sans ambages que la situation en Crimée est diamétralement opposée à ce qui est généralement raconté dans les briefings du Département d’Etat américain par la célèbre Jane Psaki… L’article est appelé « Une année après l’annexion russe de la Crimée, les gens sur place préfèrent Moscou à Kiev. » En fait, l’article est basé principalement sur deux études sociologiques des agences occidentales qui font autorité : l’américaine Gallup et l’allemande GFK. Cette dernière, d’ailleurs, est la plus grande structure de ce type en Allemagne et est parmi les quatre principales « agences » sociologiques à travers le monde. Je pense donc que même les Occidentaux les plus endurcis n’ont aucune raison de mettre en doute les résultats de ces études. Après avoir analysé les résultats de l’enquête, la journaliste Kenneth Raposa tire des conclusions choquantes pour le monde occidental sur la situation en Crimée : « Les gens du pays – qu’ils soient Ukrainiens, Russes ethniques ou Tatars – sont unanimes sur une chose : la vie avec la Russie est meilleure que la vie avec l’Ukraine. »

Elle rappelle aux lecteurs l’étude menée par Gallup en coopération avec le Conseil de Surveillance de Radiodiffusion Internationale (BBG) en 2014 en Crimée. Près de 83% de la population de Crimée a dit alors que les résultats du référendum de mars correspondaient effectivement aux souhaits et aux aspirations des habitants de la péninsule. Près de 74% des répondants étaient convaincus que la réunification avec la Russie aurait un impact positif sur leur qualité de vie, seulement 5,5% de la population était sûrs de l’inverse… Ainsi, en janvier-février 2015, la GFK allemande a décidé de dresser un bilan de la première année de vie du peuple de Crimée avec la Russie. Et ces résultats sont pour l’Occident tout simplement incroyables. 82% des résidents de Crimée ont exprimé une approbation sans équivoque de la réunification de la Crimée avec la Russie. 11% sont globalement favorables. Au total, 93% de la population de la Crimée a un jugement positif sur les résultats du référendum de mars 2014 ! Seuls 2% de la population n’approuvent pas les retrouvailles. Kenneth Raposa constate que les études des deux prestigieuses institutions occidentales suggèrent fortement que le résultat du référendum en 2014 est complètement objectif. Seulement 1% des habitants de la péninsule estime que les médias ukrainiens ont donné des informations objectives sur ce qui se passait en Crimée. 4% considèrent les médias ukrainiens « plutôt objectifs ». 45% des résidents de Crimée pensent que l’information des médias ukrainiens est absolument fausse, et 35% – plus fausse que vraie.

Faisons quelques commentaires sur des points de l’enquête de GFK que Raposa n’a pas abordés. Seulement 13% des résidents de Crimée estiment que leur situation financière s’est détériorée au cours de la dernière année (rappelez-vous les histoires terrifiantes rapportées par les médias ukrainiens sur « la famine » en Crimée). 21% de la population estime que sa situation financière s’est nettement améliorée au cours de l’année, 30% – simplement améliorée, 35% ont dit que leur situation financière demeure à peu près au niveau de l’année dernière. A titre de comparaison, en Ukraine dans le même temps, 94% de la population a déclaré aux sociologues ukrainiens une forte détérioration de son bien-être ! Le principal sujet de préoccupation pour les habitants de Crimée est le conflit dans l’Est de l’Ukraine (42%). Ensuite viennent l’inflation (40%), la question du transport et de l’isolement de la Crimée (22%) et les problèmes financiers personnels (19%). Par ailleurs Kenneth Raposa « achève » littéralement les patriotes ukrainiens et les amateurs américains d’ingérence dans les affaires des autres. Il note que dans la société de Crimée il y a unité et unanimité sur le cours politique actuel de la République (République Autonome de Crimée), alors que dans le cas de l’Ukraine une telle unité est tout à fait hors de propos. Par exemple, selon les mêmes institutions sociologiques occidentales, dans la société ukrainienne il y a une scission grave qui menace objectivement l’intégrité territoriale du pays. La politique d’intégration dans l’UE est soutenue uniquement par 19% de la population de l’Est et 26% de la population du Sud de l’Ukraine (comme ces données diffèrent de celles des «sociologues» ukrainiens !),

Tandis que dans l’ouest de l’Ukraine le soutien est de 84%, au Nord 60% et dans la zone centrale – environ la moitié. Dans le Sud-est, le soutien à l’entrée de l’Ukraine dans l’OTAN est encore plus bas que pour l’adhésion à l’UE. Et même en Ukraine occidentale, les partisans d’une telle décision ne sont qu’environ 53%. « Forbes » est l’une des publications les plus respectées dans le monde, reflétant la position d’une grande partie des élites occidentales. Et l’article de Kenneth Raposa est une sorte de capitulation de cette partie des élites devant les faits réels : la Crimée est devenue russe en premier lieu en raison de la position de ses habitants. Et quant au choix « euro-atlantique » de l’Ukraine, ce n’est pas si évident que ça. En Ukraine, cependant, on a forgé une réalité virtuelle, dont le but est la manipulation totale et le maintien de l’esprit martial dans l’ultra-droite. Presque tous les grands médias ukrainiens ont complètement ignoré les résultats de la recherche des agences GFK et Gallup, mais en revanche ils ont fait leurs choux gras d’une nouvelle au titre fracassant : « La plupart des habitants de Crimée veulent réintégrer l’Ukraine ». La source de cette farce de bas étage est un tabloïd « La Crimée –faits réels.. » Là, nous pouvons admirer la source originale de la nouvelle. Malgré le titre à sensation, dans le texte de l’article, l’auteur admet qu’il ne s’agit absolument pas d’une recherche sociologique, mais d’un « sondage en ligne » qui aurait été menée par une édition de bonne réputation, la « vérité de Crimée ». Et c’est là que l’on découvre le pot-aux-roses. La « vérité de Crimée » a déclaré avoir subi une attaque sur son site. Il l’a bloquée efficacement, et a laissé les bots ukrainiens s’ébattre en liberté (les célèbres troupes d’information?) afin d’obtenir les résultats souhaités. Si les résultats réels des sondages d’opinion ne correspondent pas à ce que souhaite voir Kiev, ils peuvent tout simplement les falsifier. Et puis bon gré mal gré les faire publier dans les médias. Tout cela montre bien ce qu’il faut penser des informations publiées par les « journalistes » ukrainiens

… Et la chose la plus dégoûtante à ce sujet est que les gens du Nord-Ouest de l’Ukraine qui, en règle générale, n’ont aucun contact «en direct» avec la Crimée sont prêts à croire à ces sornettes. Et beaucoup sont même prêts à aller « récupérer » la République par la force des armes. Dans l’ensemble, cet article paru dans « Forbes » est un signe très positif, montrant que les esprits raisonnables dans la société occidentale tentent d’attaquer les «faucons» qui vivent dans le monde de leurs rêves. La victoire du bon sens est encore loin, mais c’est un premier pas…

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 17:08
LISTE NOIRE DE POUTINE = JUSTE MONNAIE DE LA PIECE PAS VOLEE ET MERITEE POUR L'UE !!!

~~ http://www.bvoltaire.fr/henrilautreamont/liste-noire-de-monsieur-poutine,179914?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=262b1ad8cc-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-262b1ad8cc-30425677&mc_cid=262b1ad8cc&mc_eid=58ff097ba7

La liste noire de monsieur Poutine

L’Union européenne, valet des États-Unis d’Amérique et première supportrice de Daech, interdit l’entrée sur son territoire à des ressortissants russes. Évidemment, la Russie de monsieur Poutine renvoie poliment l’ascenseur à l’Union européenne. Henri Lautréamont L’Union européenne, valet des États-Unis d’Amérique et première supportrice de Daech, interdit l’entrée sur son territoire à des ressortissants russes. Évidemment, la Russie de monsieur Poutine renvoie poliment l’ascenseur à l’Union européenne. Mais… Point trop n’en faut. L’homme dépoitraillé s’indigne, la chemise blanche ouverte sur la mitraille du monde, il s’emporte, éructe, gesticule de loin, toujours… Et va sans aucun doute montrer que, sur la barricade médiatique, il saura mourir le premier pour mieux renaître en premier aussi dès qu’une autre injustice lui paraîtra mériter toute la surface de son décolleté. Il existe, en France, un grand magasin de l’intellectualité. Dans ce temple de la culture, de la pensée, de l’indignation choisie, on trouve tout, son contraire et surtout la nécessité d’être en première ligne médiatique afin de promouvoir en permanence la vacuité de son esprit. Le Bazar Hétéroclite Licencieux ne peut supporter l’injustice, enfin, celle dont il est victime, ou celle qu’il juge de son point de vue infaillible. Aimer la justice à ce point mérite à coup sûr le Panthéon, d’ailleurs, je préconise que nous le momifiassions de son vivant. Cela ne changerait pas grand-chose à l’immobilité de son esprit qui, au contraire de la vivacité d’esprit, se caractérise par la vitesse de prise de position, mais la lenteur de la raison. Lire aussi : Poutine, « tout seul »

Si monsieur Poutine estime devoir rendre la monnaie de sa pièce à l’Union européenne, c’est bien parce qu’il sait que l’Union européenne n’existe en aucune façon. L’Union européenne ne résout aucun des problèmes qui lui sont soumis par le monde, elle les empile et, à la manière d’Henri Queuille, elle estime « qu’il n’est pas de problème dont une absence de solution ne finisse par venir à bout ». Les migrants, la Syrie, le chômage endémique, la crise ukrainienne, etc. Si les États-Unis disent « Couché ! », l’Union européenne se couche, si la Maison-Blanche dit « Aboie ! », les Européens vilipendent la Russie et ses alliés. Les voix ne manquent pas. Celle de BHL, toujours prompte à s’élever pour exister hors de sa médiocrité littéraire et cinématographique, s’emporte. Elle tonne, cette voix, elle s’outrage et la France médiatique frémit devant tant d’abnégation et de courage lointain. Puis, après quelques émois, on retourne au parisianisme qui est quand même la niche la plus confortable depuis que les croquettes ressemblent à des petits fours et que l’eau de la gamelle bulle façon champagne. Le martyr saura vendre une fois de plus, grâce à la complicité journalistique des chaîne d’information, la monstruosité de monsieur Poutine, mais oubliera de dire que les dirigeants ukrainiens sont, pour certains, issus des meilleures universités américaines, que monsieur Poutine est aimé des Russes et que ceux-ci sont encore libres d’accueillir qui ils veulent chez eux.

Henri Lautréamont

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 15:41
JMLP , GARDIEN DU TEMPLE FN! MARION MARECHAL- LE PEN VICE PRESIDENTE !

~~ Philippot , socialiste ,homosexuel, démagogue en économie, disciple de JP Chevénement, est un élément rapporté au FN , le mauvais génie d’une MLP qui ne fait pas le poids , mise à la tête du FN non pas par sa valeur et sa personnalité, mais par le seul népotisme de son père!

A terme, Philippot est condamné , sera rejeté, et quittera inéluctablement , suite à un vote de défiance des militants, le FN !

JMLP, contrairement à ce que disent les médias, a vu le danger de l’exemple Giancanno Frani avec le MSI italien pour le FN et joue parfaitement, à juste titre, son rôle désintéressé de Gardien du Temple!

La meilleure preuve que ce n’est pas une affaire JMLP, mais un important problème de fond idéologique et de courant au FN: Philippot et MLP ont commencé une chasse aux sorcières (Bruno Gollnisch,Marie-Christine Arnautu) contre les partisans de JMLP, cqfd !

A terme Marion Maréchal Le Pen ou un homme d’Etat d’envergure devrait succéder à MLP, pour le bien du FN, comme Président du FN! Et ce jour là seulement, le FN pourra véritablement envisager d’accéder au pouvoir!

http://www.bvoltaire.fr/francoisteutsch/operation-clarification-fn,179866?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=262b1ad8cc-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-262b1ad8cc-30425677&mc_cid=262b1ad8cc&mc_eid=58ff097ba7

Opération « clarification » au FN

Nul n’ignore les tensions entre le clan Philippot et le clan Marion. Marine Le Pen ne pourra pas indéfiniment faire le grand écart. François Teutsch Avocat Christiane Taubira, le tweet de trop ?Tenez bon, Robert Ménard ! Le pays réel est derrière vous !La France est notre mère, pas la République Que se passe-t-il au Front national ? L’observateur extérieur, qui s’intéresse à tout ce qui peut contribuer à la recomposition d’une droite de conviction, s’interroge en apprenant que certaines figures historiques du mouvement sont peu à peu mises à l’écart. Écarter Jean-Marie Le Pen était une nécessité absolue pour débarrasser le parti d’un encombrant trublion dont les propos provocateurs n’ont cessé de nuire au mouvement patriote. Marine Le Pen a bien fait, et en tirera sans doute le bénéfice dans l’avenir. Cette décision difficile mais nécessaire semble désormais acquise.

Mais pourquoi s’acharner à purger Bruno Gollnisch et Marie-Christine Arnautu, certes fidèles au vieux chef, mais dont la loyauté à sa fille n’est pas discutable ? Si la seconde est relativement peu connue en dehors du Front national, le premier en est un dirigeant historique. Député européen, conseiller régional, ancien dauphin de Jean-Marie Le Pen, Bruno Gollnisch représente la frange catholique traditionnelle du parti, sans outrance ni le moindre dérapage. L’entendre débattre avec des adversaires donne l’occasion d’écouter un homme dont le propos est toujours courtois, les termes mesurés, la parole claire au service de convictions bien ancrées. Lors de la campagne pour la présidence du parti, il s’est distingué – en dépit des nombreuses avanies subies par son camp – par sa volonté de considérer Marine Le Pen comme une compétitrice et non comme une adversaire. Et lorsque cette dernière a emporté haut la main la présidence, il a aussitôt manifesté sa totale confiance à celle que les militants lui avaient préférée. Lire aussi : Lettre ouverte à Marion Marechal-Le Pen Pourtant, il vient d’être « débarqué » brutalement de la commission des conflits. Quant à Marie-Christine Arnautu, qu’on a vue soutenir Jean-Marie Le Pen lorsqu’il a déposé une gerbe au pied de la statue de Jeanne d’Arc le 1er mai dernier, elle se trouve privée de sa place au sein de la commission d’investiture.

L’influence de Florian Philippot au sein des instances dirigeantes du parti est évidente. Certains y voient le mauvais génie de Marine Le Pen qui se reposerait sur lui pour toutes les décisions importantes. L’homme n’est pas très sympathique, et surtout ne passe pas pour un homme de droite. Or, le Front national est un parti de droite, incontestablement. Son histoire, son discours, son programme le montrent. Sauf, et c’est là le paradoxe, en matière économique. Parler de « mélenchonisation » du parti semble exagéré. Mais la chasse aux électeurs de gauche, déçus du PCF et du PS, montrera vite ses limites.

Reste la « Petite », Marion Maréchal-Le Pen. Étoile montante du mouvement à laquelle Valeurs actuelles consacre son numéro de cette semaine, elle trace sa route sans se soucier des ennemis – nombreux – que lui valent ses convictions conservatrices, identitaires et libérales. Sa jeunesse et son sourire lui valent la sympathie de nombreux adversaires, et sa popularité (40 % de la population en a une bonne opinion) ne cesse de grimper. Elle a réussi jusque-là un sans-faute. Participant aux Manifs pour tous dont sa tante Marine était hélas absente, elle s’est imposée dans son département du Vaucluse comme le chef incontesté. Ouverte au dialogue avec tous, elle sera dans quelques années une interlocutrice incontestable pour tous ceux qui, de l’extérieur, voudront approcher un parti qui les fascine et les inquiète. Et si elle a jusque-là échappé au mouvement de purge, c’est sans doute – outre son nom – à cause de cette popularité qui rendrait dangereux de l’écarter, au risque d’éloigner nombre d’électeurs

. Une clarification s’impose dans les mois qui suivent. Nul n’ignore les tensions entre le clan Philippot et le clan Marion. Marine Le Pen ne pourra pas indéfiniment faire le grand écart. Reste à savoir si elle comprendra que le Front national ne peut fédérer la vraie droite française qu’à condition que son discours soit cohérent avec les attentes de ses électeurs.

François Teutsch

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 12:11
BHL ENTARTE LE SAMEDI 30 MAI 2015 !

~~BHL, cela va au moins ça !

Avec, en prime, un grand coup de pied dans le C - L ! .... .....Direction la Libye démocratique,humaniste, droit de l’hommiste dont il nous a vanté tant les mérites !

Le philosophe Bernard-Henri Lévy a été entarté samedi soir 30 mai 2015 ! par Noël Godin,

dit Le Gloupier

, samedi soir à l’église Saint-Loup à Namur dans le cadre d’un dialogue croisé avec Jan Fabre à l’occasion de l’Expo Facing Time Rops/Fabre qui a lieu à Namur depuis le 14 mars dernier jusqu’au 30 août prochain. Pour Noël Godin, cet « attentat burlesque », hommage au caricaturiste Siné, est une « réussite fantastique ». Une vingtaine de personnes, huées par la foule, ont lancé des tartes à la crème au visage du philosophe au début de la discussion vers 20h30. Malgré la présence de ses deux gardes du corps, "BHL" , criant "Non, y en a marre", a reçu de la crème chantilly sur le visage, les cheveux et son costume. Bernard-Henri Levy entarté par Noël Godin, alias Le Gloupier, à Namur - ANTHONY DEHEZ - BELGA Bernard-Henri Levy entarté par Noël Godin, alias Le Gloupier, à Namur – ANTHONY DEHEZ – BELGA

Personne n’a été arrêté. Une jeune femme a reçu deux bons coups, mais n’a pas été blessée. La police est descendue sur les lieux et allait dresser un procès-verbal. Siné a été accusé par Philippe Val, ex-directeur de la rédaction de Charlie Hebdo, de propos antisémites alors qu’il s’est battu toute sa vie contre cela. BHL, qui considère Siné comme un sale anarchiste, était parmi les témoins à charge lors du procès. Aujourd’hui, Siné a 83 balais et est en fauteuil roulant. Je savais que rien ne lui ferait plus plaisir qu’on lui dédie le gag, a déclaré Noël Godin, interrogé par l’agence Belga. Le Gloupier a souligné que «les pires coups» reçus par le philosophe dans la mêlée de chantilly venaient de son garde du corps qui l’a propulsé pour le protéger. Revenu pour poursuivre le débat, BHL a invité l’assemblée à réfléchir sur le symbole de s’attaquer «en meute» au visage d’un homme ou d’une femme: "On ne peut pas se laisser intimider par des incultes pareils qui ne savent même pas qui est Baudelaire".

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 18:39
HALTE A L'IMMIGRATION ! DECHEANCE DE NATIONALITE ! RETOUR AU PAYS DES INASSIMILABLES !

~~ http://www.bvoltaire.fr/christianvanneste/question-de-limmigration-etre-traitee-lucidite,179532?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=b26c3381ff-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-b26c3381ff-30425677&mc_cid=b26c3381ff&mc_eid=58ff097ba7

La question de l’immigration doit être traitée avec lucidité

L’émotion et la compassion bousculent le raisonnement à l’annonce d’un naufrage d’immigrés clandestins. Toutefois, s’agit-il de victimes des guerre ou de candidats au travail dans la « riche » Europe ? Christian Vanneste Homme politique Ancien député UMP, Président du Rassemblement pour la France

Les Français ne sont pas racistes. Ils sont à bout.Au secours !

La France se noie !François Hollande, bientôt déchu ? 102 SHARESFacebookTwitter « Puisque le peuple vote contre le gouvernement, il faut dissoudre le peuple. » Cette citation paradoxale, voire loufoque, de Bertolt Brecht devient cependant la pensée qui résume la pente apparemment inexorable sur laquelle notre pays est engagé. La « politique » de l’immigration est évidemment au cœur du processus. Présentée comme un phénomène devant lequel le pouvoir est impuissant, l’immigration révèle l’imposture d’une démocratie où quoi que souhaite le peuple, un mélange de prétendus intérêts économiques et de sentiments confus soutenus par le droit supranational imposera le contraire. Tenu dans l’ignorance des données du problème par la censure bien-pensante, le peuple doit accepter un phénomène qui a pour conséquence de le changer profondément, de produire le « Grand Remplacement » qu’évoque Renaud Camus. Dans Les Yeux grands fermés, Michèle Tribalat avait pointé du doigt l’obstacle majeur qui entrave une réflexion politique sérieuse sur la question de l’immigration. « L’a priori idéologique est déterminant dans la manière d’aborder tout ce qui se rapporte à l’immigration en France », écrivait-elle.

On se trouve confronté à une situation caractéristique du totalitarisme où l’idéologie s’impose à la science. L’obsession antiraciste pourchasse les pensées dangereuses à ses yeux, interdit les recherches et la saisie d’informations qui risqueraient de les conforter. Une confusion systématique est entretenue quand il faudrait retrouver la clarté et la distinction cartésiennes inscrites dans notre culture nationale. L’émotion et la compassion bousculent le raisonnement à l’annonce d’un naufrage d’immigrés clandestins. Toutefois, s’agit-il de victimes des guerre ou de candidats au travail dans la « riche » Europe ? S’agit-il de vrais demandeurs d’asile persécutés ou de victimes d’un trafic humain de nature essentiellement économique ? La définition ethnique de ces migrants est-elle suspecte de racisme ? Évidemment non ! L’ethnie n’est pas la race. Elle désigne un groupe culturel et détermine des comportements. Ne pas tenir compte de ces données pour établir au moins des quotas, immédiatement suspects de discrimination, c’est accroître les risques avec aveuglement.

Mais là encore, s’agira-t-il d’insertion de travailleurs se contentant de participer pour un temps à l’activité économique en respectant la loi mais en gardant leurs croyances et leurs pratiques ? D’intégration de familles capables de vivre en France sans y former des communautés aux comportements provocateurs à l’encontre des mœurs françaises ? D’assimilation en vue de devenir des Français, non seulement de papier, mais d’esprit et de cœur ? La confusion règne entre ces notions. Pour y mettre un peu d’ordre, il est indispensable d’en finir avec l’acquisition automatique de la nationalité et le droit du sol. Vouloir étant aussi vouloir les conséquences de son choix, cela doit conduire à la déchéance de nationalité lorsque le contrat n’est pas respecté. Enfin, les impératifs économique et démographique sont convoqués pour rendre l’immigration inéluctable. Par rapport au reste de l’Europe, la démographie française se porte plutôt bien. L’accroissement de l’immigration est inutile et même nocif s’il accroît les dépenses collectives en raison des aides nécessaires pour les élèves en difficulté, les chômeurs, ou pour assurer la sécurité.

Traiter cette question avec lucidité et courage n’a rien de scandaleux. Elle est essentielle pour notre pays s’il veut rester lui-même, et pour notre vie démocratique si on veut la sauvegarder.

Christian Vanneste

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article
30 mai 2015 6 30 /05 /mai /2015 15:51
PHILIPPOT DOIT QUITTER LE FN ! PHILIPPOT = SOCIALISME = DEMAGOGIE = MELENCHON !

~~http://www.bvoltaire.fr/philippechristele/florian-deconnes,179414?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=b26c3381ff-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-b26c3381ff-30425677&mc_cid=b26c3381ff&mc_eid=58ff097ba7 Il y a 11 heures

Florian, tu déconnes !

Le protégé des chaînes d’information a décidé de saluer la victoire de Podemos en Espagne, comme il l’avait fait, il y a quelques mois, à l’occasion de la victoire de SYRIZA en Grèce. Philippe Christèle Consultant international Du jamais vu : des généraux d’active montent au front !Ukraine : les masques tombent…Affaire SNCM : le baobab qui cache la forêt 98 SHARESFacebookTwitter Non content d’avoir eu la peau du vieux chef au terme d’un psychodrame que les partis politiques (et les médias) affectionnent, Florian Philippot n’est pas du genre à s’arrêter en si bon chemin. Le protégé des chaînes d’information a décidé de saluer la victoire de Podemos en Espagne, comme il l’avait fait, il y a quelques mois, à l’occasion de la victoire de SYRIZA en Grèce. Ce geste politique, loin d’être anodin, appelle plusieurs réactions. Si Florian Philippot voulait vraiment saisir toutes les occasions de saluer les victoires qui déstabilisent et inquiètent l’Union européenne, il aurait pu saluer la victoire du nouveau président polonais, issu du parti conservateur Droit et justice, qui a mis KO le président sortant, issu du même parti libéral que l’actuel « président de l’Europe » Donald Tusk, et encore favori des sondages à 60 % trois semaines avant le vote. D’autant qu’Andrzej Duda se réclame de Viktor Orbán, le banni du Parlement européen, et vient de refuser de rencontrer le président ukrainien Porochenko, marionnette américaine, pour éviter de jeter de l’huile sur le feu entre Varsovie et Moscou. Mais Duda est issu d’un parti conservateur, catholique, et qui a bien mauvaise presse dans les capitales et les salles de rédaction.

Philippot aurait aussi pu saluer l’entrée du très eurosceptique président du parti des Vrais Finlandais, victorieux aux dernières élections législatives, comme ministre des Affaires étrangères du nouveau gouvernement de droite à Helsinki. Mais pour Philippot, visiblement, seules les victoires de gauche sont belles. Le salut à Podemos est surréaliste. Sa candidate de Barcelone n’est autre que la présidente du mouvement anti-expulsion. Sorte de DAL local qui, sous prétexte de refus de la misère, s’oppose tout simplement au respect dû à la loi. Car l’extrême gauche libertaire qui, il y a 30 ans, a investi l’écologie se dissimule désormais sous les oripeaux démagogiques de la lutte contre l’austérité. Est-ce avec le copinage de ces gens-là que le FN va rassurer le pays sur sa capacité de gestion ? D’autant que, comme SYRIZA, Podemos est un farouche soutien de l’immigration de masse, mettant sur le même pied d’égalité le travailleur pauvre espagnol, sud-américain ou africain. Ce qui a permis, d’ailleurs, à l’un des porte-parole de Podemos d’immédiatement rejeter, avec hargne et mépris, les salutations de Philippot. Finalement, comme les grandes multinationales, les SYRIZA et Podemos mettent la question économique au premier rang des facteurs explicatifs de l’Histoire et de la décision politique. Visiblement, Philippot aussi. C’est bien cela qui est grave.

Tactiquement, c’est aussi une erreur. À l’heure où l’UMP retrouve du poil de la bête avec la dynamique du changement de nom (quoi qu’on en pense) ; à l’heure où ses orateurs, Sarko en tête, mais aussi Estrosi et Ciotti en PACA, reprennent et martèlent un discours ultra droitier, dans un contexte de forte porosité des électorats FN et UMP, il est absolument contre-productif de continuer à mélenchoniser le programme politique du FN, et de multiplier les repoussoirs symboliques à électeurs UMP, qui sont pourtant nécessaires à sa victoire. La thématique de la sortie de l’Union européenne va redevenir une thématique de droite. Ces prochains mois, le « sortant » le plus crédible sera Cameron, le conservateur britannique, ami et allié de Sarkozy, qui vient de gagner les élections en récupérant notamment une bonne partie des électeurs UKIP des européennes. Lors de son salut à SYRIZA, Philippot avait gaillardement entraîné sa patronne. Cette dernière s’est gardée d’intervenir cette fois-ci. Mieux encore, Philippot s’est fait reprendre par Louis Aliot et surtout Nicolas Bay, très (trop ?) discret jusqu’alors sur ces sujets. Un début de rééquilibrage et de « containment » ? La dynamique de conquête du FN ou sa décrue dépendront de ses choix rapides.

Philippe Christèle

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens