Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 23:04
GRECE : SUITE A SA DECADENCE LA FRANCE PERD DU POIDS DANS LA RELATION FRANCO-ALLEMANDE !

~~La France UMPS décadente, socialiste, laxiste,paresseuse, tricheuse hypocrite, jalouse, irresponsable depuis 40 ans ne doit s’en prendre qu’à elle-même, pas à l’Allemagne,!

La France, une petite Grèce et bientôt la Grèce!

On ne peut pas avoir le beurre et l’argent du beurre!

Les Grecs inconscients vont très vite déchanter!

Fermeté de l’Europe ! Les Grecs surtout qu’ils restent dehors puisqu’ils veulent être dehors en croyant au Père Noël! !

Une politique de l’exemple pour tous les crétins européens, les 60% de crétins grecs inclus qui vont très vite déchanter et se mordre les doigts!!

Les partisans du retour au franc vont vivre l’exemple grec en direct: tout le monde au balcon pour se “ marrer’'” un bon coup, puisque tel est le désir des Grecs, suite à la légèreté de l’incapable irresponsable illusionniste gauchiste Tsipias!

Plus un seul euro pour les Grecs qui ont suffisamment triché et emprunté au détriment du contribuable européen (Cout de la dette grecque: plus de 1000 euros par Français!

Les Grecs peuvent prendre François Hollande , à juste titre ,pour un con! Ils ne prendront pas les Allemands, les Hollandais, l’Europe du Nord , les Espagnols, les Portugais, les Irlandais, les Français et les Italiens responsables pour des cons!

Rendez-vous dans 3 mois, 6 mois, 1 an!!

Rira bien qui rira le dernier!!

Une leçon à venir pour tous les Français irresponsables!

http://www.bvoltaire.fr/dominiquejamet/couple-franco-allemand-madame-porte-culotte,185447?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=4d672fda04-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-4d672fda04-30425677&mc_cid=4d672fda04&mc_eid=58ff097ba7 Il y a 14 heures

Couple franco-allemand : Madame porte la culotte

Ces dernières années, le président français a pris du poids et la France n’a cessé d’en perdre. On aurait mieux aimé l’inverse.

Vaincue, pire que vaincue, défaite, occupée, ravagée, humiliée, haïe, morcelée, mise au ban de l’humanité, tandis que la France, après avoir été admise in extremis à la table des vainqueurs, prenait rang parmi les Cinq Grands, qui, en 1945, aurait parié un mark sur le retour de l’Allemagne dans le concert des nations ? Lorsqu’en 1962 le général de Gaulle, fort de sa stature historique, de la grandeur retrouvée de la France, de sa prospérité, de sa force de frappe et conscient des données permanentes de la géopolitique, tendit la main de la réconciliation à Konrad Adenauer, chancelier de la RFA, l’initiative et la supériorité étaient de notre côté. Quelques années plus tard, entre Valéry Giscard d’Estaing et Helmut Schmidt, puis entre François Mitterrand et Helmut Kohl, l’avantage démographique était du côté de l’Allemagne, l’influence internationale du côté de la France, la taille économique comparable et le tandem franco-allemand fonctionnait à merveille sur la base d’une entente personnelle et politique et d’un équilibre entre les deux peuples voisins, amis et alliés. Vinrent les années Chirac et Sarkozy. Le couple, nous disait-on, était toujours en pleine lune de miel, l’Europe s’organisait et ne fonctionnait qu’autour de lui. Le moteur franco-allemand était toujours incontournable et déterminant, et l’Allemagne faisant de louables efforts pour ménager notre susceptibilité et se garder de tout orgueil, elle n’insistait pas sur le fait que dans la voiture, c’était elle qui tenait de plus en plus souvent le volant.

La crise grecque, entre autres mérites dont on se passerait, a celui de nous mettre en face de la vérité. Femme forte du Vieux Continent, Angela Merkel n’a tenu aucun compte du désir de compromis affiché par la France et son président. Elle a rassemblé derrière elle, sur une position intransigeante, ignorant les bêlements plaintifs de notre diplomatie, tous les États membres de la zone euro, sans même regarder derrière elle ce qu’il en était de la France, assurée qu’elle était que, comme d’habitude, Paris suivrait. S’il est encore permis de parler d’un couple franco-allemand, il est clair que c’est Madame qui y porte la culotte. Le Parisien publiait hier les résultats d’un sondage plus cruel et plus éclairant que n’importe quel commentaire ou analyse. A la question : « Parmi les personnalités suivantes, laquelle a, selon vous, le plus d’influence sur les décisions prises par l’Union européenne », 67 % des personnes interrogées répondaient Angela Merkel, 14 % Mario Draghi, 10 % Jean-Claude Juncker 4 % Donald Tusk, président du Conseil de l’Europe. Et François Hollande ? 2 %.

Le roi est nu, et il a perdu sa couronne. Il y a aujourd’hui entre la France et l’Allemagne la même différence et la même distance qu’entre un porte-avions et un pédalo suiveur. Ces dernières années, le président français a pris du poids et la France n’a cessé d’en perdre. On aurait mieux aimé l’inverse

. Dominique Jamet

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens