Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2016 2 12 /01 /janvier /2016 23:56
PHILIPPE DE VILLIERS A LA TETE DU FN POUR AVOIR UNE CHANCE DE GAGNER !

~~ http://www.bvoltaire.fr/dominiquedroin/plafond-de-verre-explosera,229768?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=5d42429ed6-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email&utm_term=0_71d6b02183-5d42429ed6-30425677&mc_cid=5d42429ed6&mc_eid=58ff097ba7 Aujourd'hui

Alors, le plafond de verre explosera

Ce qu’il faudrait, c’est pouvoir vider de sa substance l’électorat sarkozyste qui ne veut pas, aujourd’hui, franchir le pas et voter FN. Dominique Droin Historien « Le plafond de verre » est une jolie expression qui vient des États-Unis. On croit que le septième ciel est là, à portée de main ; hélas ! chaque fois, il y a cette maudite plaque transparente pour tout gâcher. C’est ce que vient d’endurer le Front national aux dernières régionales. Le premier tour lui a ouvert les portes du succès, il l’a rêvé, il y a cru. Le second les a immédiatement refermées avant qu’il ne s’y engouffre. Le drame, c’est qu’on a l’impression que le scénario était connu. L’histoire se répète. C’est toujours la même, comme si la gauche et les médias n’avaient plus d’imagination. Au premier tour, ils se servent du Front en gadget. Ils le font monter le plus haut possible au détriment de la droite honteuse. Au deuxième, c’est l’acharnement pour éviter qu’il gagne. Malheureusement, cela ne semble pas près de changer ; du moins pas avant 2017. Or, il faut arrêter la politique du pire ; arrêter d’espérer, en vain, que les socialistes, à force d’impéritie, finissent par propulser nos idées à l’Élysée. Il faut gagner, et vite.

La France ne peut plus se permettre d’attendre, elle coule. En d’autres termes, il faut au FN des reports au second tour. Il a bien tenté, un temps, de créer des structures capables de se rallier, comme le SIEL ou le RBM. Au mieux c’était des ersatz, au pire une supercherie. Pour une raison simple : jamais un candidat RBM ou du SIEL ne s’est frotté à un candidat FN lors d’une élection quelconque. Ça ne peut donc pas servir d’apport. Reste Dupont-Aignan, mais il ne pèse pas grand-chose et ses voix se divisent entre le FN et l’ex-UMP. Bref, c’est loin d’être suffisant pour une victoire. Ce qu’il faudrait, c’est pouvoir vider de sa substance l’électorat sarkozyste qui ne veut pas, aujourd’hui, franchir le pas et voter FN.

Un seul homme en est capable : Philippe de Villiers. Selon un sondage récent publié par Valeurs actuelles, un tiers de ces électeurs-là souhaitaient son retour politique. C’est pourquoi, si Villiers se présentait, les frontistes devraient plutôt s’en réjouir. Au lieu de déverser des tombereaux de purin sur lui, mieux vaudrait ériger des passerelles entre eux et lui. Certes, cette hypothèse ne serait pas sans risque pour le FN, car la candidature de Villiers mordrait aussi sur l’électorat lepéniste, l’engouement que suscite son livre le prouve chaque jour un peu plus. Seulement, c’est là la seule solution pour torpiller le candidat, quel qu’il soit, qui sortira vainqueur de la primaire de la droite. Et puis, après tout, si celui-ci devait, à force de prendre des voix d’un côté et de l’autre, se retrouver en finale, où serait le drame ?

On peut même pousser la réflexion plus loin : qui, de Philippe de Villiers ou de Marine Le Pen, aurait le plus de chance de l’emporter face à François Hollande ? Qui aurait le plus de chance de faire triompher les idées nationales ? Qui aurait le plus de chances de faire voler en éclat le plafond de verre ? Chacun apportera sa réponse, mais nul ne peut faire l’impasse sur ces questions.

Dominique Droin

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens