Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 janvier 2017 4 19 /01 /janvier /2017 10:21

http://www.24hgold.com/francais/actualite-or-argent-le-vice-chancelier-allemand-repond-a-trump--ils-n-ont-qu-a-produire-de-meilleures-voitures.aspx?article=10229291980H11690&redirect=false&contributor=Charles+Sannat

 

Le vice-chancelier allemand répond à Trump : Ils n’ont qu’à produire de meilleures voitures

 

Charles Sannat

Insolentiae

Publié le 18 janvier 2017

 

SUIVRE : Allemagne Brexit Change Chine Dollars Mexique Or Libre Taxe Trump Volkswagen

Avertissement

Rubrique : Editoriaux

   
 

C’est de la véritable mauvaise foi car Trump, et d’ailleurs je pense exactement la même chose, n’est pas contre la concurrence. Simplement, à un moment donné, il faut protéger non pas forcément « son » industrie mais ses emplois.

Que demande Trump ? Que ceux qui vendent aux USA fabriquent aussi aux USA ! C’est exactement ce que fait la Chine par exemple, qui impose à tous les étrangers de produire en Chine pour accéder au marché chinois. Dans le cas de la Chine, cela n’émeut personne, et pour cause : nos grandes multinationales veulent justement profiter du « paradis » social chinois pour leurs plus grands profits !

L’idée de Trump, mais aussi celle qui sous-tend le Brexit, est de rétablir un cadre plus juste pour une compétition commerciale plus saine.

Cette simple idée de bon sens va coûter très cher à quelques grandes entreprises et quelques pays, évidemment tout cela cache des sommes monstrueuses en jeu.

Les Allemands n’ont pas envie de voir des usines bien à eux partir aux USA… mais ils devront finir par s’y résoudre.

Berlin réagit fermement à la menace du président élu américain Donald Trump de frapper un constructeur automobile allemand d’une taxe d’importation de 35 %. Donald Trump, le président élu américain, a menacé d’imposer un droit de douane important aux voitures BMW fabriquées pour le marché américain dans une usine mexicaine, qui devrait commencer à fonctionner en 2019.

« Ils peuvent construire des voitures pour les États-Unis, mais ils paieront un impôt de 35 % sur chaque voiture qui viendra aux États-Unis », a déclaré M. Trump dans une interview, accordée au journal allemand Bild.

Trump a proposé à BMW de construire une usine aux États-Unis et non pas au Mexique. « Ce serait beaucoup mieux pour eux et pour nos efforts », a-t-il estimé. L’usine devrait ouvrir en 2019 pour produire la berline BMW Série 3.

Le constructeur affirme que la production est destinée au marché mondial, pas exclusivement aux États-Unis. L’usine au Mexique complétera les sites de production existant en Allemagne et en Chine.

Trump a également accusé les constructeurs automobiles allemands de comportement injuste. Selon lui, il y a une Mercedes-Benz devant chaque maison dans certaines rues américaines.

« Combien de Chevrolet voyez-vous en Allemagne ? Pas beaucoup, peut-être aucune, vous ne voyez rien là-bas, c’est une voie à sens unique », a souligné Donald Trump. Il a également fait savoir qu’il soutenait l’idée de libre-échange, mais pas à n’importe quel prix : « Cela doit être une affaire bénéfique pour moi. »

Le vice-chancelier allemand et ministre de l’Économie, Sigmar Gabriel, a riposté répondant que « les États-Unis doivent construire de meilleures voitures ».

Le ministre allemand a également appelé à prendre une position plus forte dans les négociations commerciales avec Trump. « Nous ne sommes pas faibles ou inférieurs », a déclaré M. Gabriel.

Le vice-chancelier allemand a également souligné que l’imposition des droits de douane, proposés par le président élu américain, rendrait « l’industrie automobile américaine pire, plus faible et plus coûteuse ».

À Francfort, les actions BMW ont chuté de 1,42 % après les déclarations de Donald Trump, tandis que les titres Daimler AG ont reculé de 1,31 % et le prix des actions Volkswagen a baissé de 1,27 %.

Après les menaces de Donald Trump d’imposer des droits de douane, Ford a renoncé à un plan de construction d’une usine de 1,6 milliard de dollars au Mexique et a promis de créer 2 000 emplois aux États-Unis. General Motors, à son tour, n’a pas l’intention de déplacer sa production de voitures du Mexique aux États-Unis, a déclaré la PDG de l’entreprise, Mary Barra.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by marcrousset
commenter cet article

commentaires

Le Ket 19/01/2017 12:55

Le "made in Germany" se vend partout dans le monde et depuis fort longtemps, à juste raison. En y ajoutant une taxe de 10, 25, 35 ou 50 % ne fera pas fuir tous les acheteurs.
J'étais au Viêtnam il y a quelques temps et toutes les voitures européennes y subissent une taxe de 150% à l'importation. Partout on y voit des BMW, des Audis, des Mercédès, des Peugeots ou des Alfas. Dans un trou perdu au nord du Tonkin, j'ai vu une BMW X6 sous une bâche, à l'abri des salissures, côtoyant une charrette en bois et deux vélos pourris : la pauvreté n'est pas la même pour tout le monde et rien n'empêchera les miséreux d'Asie ou d'Afrique d'utiliser 2 ou 3 portables alors que leur assiette est vide !

marcrousset 19/01/2017 22:26

OUI ,avec le sentiment, non avec la raison!

Si Trump taxe les voitures aux USA, les exportations allemandes déclineront!

L'Europe ne doit pas accepter l'usine Renault du Maroc faite pour alimenter le marché euriopéen!

S'il y avait des droits de douane siubstantiels en Europe ,cette usine n'aurait jamais été construit!

Bien à Vous

Présentation

  • : Le Blog de Marc Rousset
  • Le Blog de Marc Rousset
  • : BLOG POLITIQUE, GEOPOLITIQUE, ET D'ECONOMIE
  • Contact

Recherche

Liens